Skip to content
 
Date de clôture : 3 mai
Mali
Posted 2 months ago

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LA MISSION D'ICRISAT AU MALI : STIMULER L'INNOVATION AGRICOLE, RÉDUIRE LA PAUVRETÉ ET FAVORISER LA RÉSILIENCE DANS LES ZONES TROPICALES ARIDES

  L'ICRISAT est une organisation à but non lucratif et apolitique qui mène des recherches agricoles pour le développement dans les zones arides d'Asie et d'Afrique subsaharienne. Couvrant 6,5 millions de kilomètres carrés de terres dans 55 pays, les zones tropicales semi-arides ou arides abritent plus de 2 milliards de personnes, dont 644 millions sont les plus pauvres parmi les pauvres.   L'ICRISAT et ses partenaires aident ces populations pauvres à surmonter la pauvreté, la faim et la dégradation de l'environnement grâce à une meilleure agriculture. L'ICRISAT a son siège à Hyderabad, dans l'État de Telangana, en Inde, et dispose de deux centres régionaux (Nairobi, Kenya et Bamako, Mali) et de bureaux nationaux au Niger, au Nigeria, au Zimbabwe, au Malawi, en Éthiopie et au Mozambique.   L'ICRISAT mène des recherches sur six cultures hautement nutritives et tolérantes à la sécheresse : le pois chiche, le pois cajan, le millet perlé, le millet des doigts, le sorgho et l'arachide. L'ICRISAT envisage des zones tropicales arides prospères, sûres sur le plan alimentaire et résilientes en réduisant la pauvreté, la faim, la malnutrition et la dégradation de l'environnement dans les zones tropicales arides grâce à une recherche agricole internationale pour le développement basée sur le partenariat qui incarne la "transformation de l'agriculture dans les zones arides".   Pour plus de détails, voir: www.icrisat.org  

Scientifique principal et représentant national [Mali]

L'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) recherche des candidats dynamiques et très innovants pour diriger le programme national de l'ICRISAT au Mali. Le représentant national de l'ICRISAT sera chargé de diriger et de gérer le programme national et de traduire la stratégie de l'ICRISAT, conformément aux priorités régionales et nationales, en initiatives de développement et en résultats en élaborant, en mettant en œuvre et en gérant des programmes et des projets pour le pays. Le rôle sera également axé sur le développement de partenariats efficaces avec les homologues gouvernementaux, les agences nationales et les organisations, ainsi qu'avec les donateurs bilatéraux et non traditionnels, afin de promouvoir les partenariats inter-agences et la mobilisation de la visibilité et des ressources pour faire avancer le mandat de l'ICRISAT.   Les principales responsabilités de ce poste sont les suivantes:   Gestion des programmes nationaux :
  • Représenter l'ICRISAT au Mali en assurant la liaison avec les gouvernements, les réseaux et les autorités nationales, les organisations et les initiatives.
  • Évaluer les tendances du développement national et identifier les questions émergentes pertinentes pour le mandat de l'ICRISAT, identifier les opportunités de programmes stratégiques pour la planification du développement afin de faire progresser les buts et objectifs de l'ICRISAT dans le pays.
  • Diriger la formulation, la planification et la préparation de la stratégie nationale, sur la base de la priorité stratégique de l'ICRISAT et des priorités régionales et nationales, en collaboration/consultation avec le gouvernement et d'autres parties prenantes.
  • Renforcer les partenariats au Mali, en particulier avec les organisations régionales et sous-régionales, les instituts du GCRAI, les systèmes nationaux de recherche et de vulgarisation agricoles, les organisations non gouvernementales et le secteur privé.
  • Mettre en œuvre la stratégie de mobilisation des ressources institutionnelles au Mali et en assurer le succès.
  • Contribuer au développement et à la mise en œuvre de stratégies de financement innovantes pour l'ICRISAT au Mali.
  • Collaborer avec les directeurs des programmes de recherche et le développement commercial afin de convertir les opportunités en programmes ou projets pour le pays.
  • Contribuer à la gestion stratégique de l'Institut.
  • Assurer la supervision du personnel et le soutien à la recherche pour la mise en œuvre du projet.
  • Contrôler la mise en œuvre des projets et les performances du personnel, et partager le retour d'information avec les directeurs des programmes de recherche pour la gestion des performances.
  • Diriger, coordonner, examiner et contrôler les activités de recherche pour le pays, y compris la mobilisation des ressources, la budgétisation annuelle, la planification de la recherche, l'évaluation des priorités, l'élaboration de propositions, les relations de partenariat, l'évaluation du personnel et l'établissement de rapports de recherche.
  • Favoriser et maintenir les interactions internes entre les programmes et le travail d'équipe, en travaillant en étroite collaboration avec d'autres directeurs et responsables de l'ICRISAT afin d'assurer un soutien solide et un engagement dans la mise en œuvre des activités de recherche à l'échelle mondiale.
  • Contribuer aux activités de sensibilisation du public et à une plus grande visibilité de l'ICRISAT dans la région.
  • Assumer d'autres responsabilités confiées par le directeur – Afrique.
  Gestion des programmes de recherche:
  • Assurer la direction scientifique de la recherche sur l'adaptation au changement climatique et le renforcement de la résilience des petits exploitants agricoles du pays et de la région.
  • Mener des recherches sur les dynamiques météorologiques et climatiques et leur association avec les performances des interventions agricoles.
  • Développer des méthodes pour cibler les interventions au niveau des exploitations et des paysages afin de gérer le stress météorologique et climatique en cas d'incertitude et développer des applications climatiques liées à l'agriculture numérique qui peuvent apporter une aide à la décision aux agriculteurs à l'échelle.
  • Entreprendre des recherches sur le terrain dans les exploitations agricoles et les stations qui soutiennent le développement, la démonstration et l'extension des interventions agricoles intelligentes face au climat.
  • Documenter les recherches et les innovations, faire progresser les connaissances et publier des recherches sur les aspects communicationnels et/ou institutionnels des services climatiques, dans le contexte des projets de services climatiques existants, et partager les résultats des recherches sur les plateformes appropriées.
  • Soutenir le développement d'un cadre de suivi et d'évaluation pour évaluer l'impact des services climatiques sur les agriculteurs et superviser les activités d'évaluation sur le terrain.
  Formation, qualifications et expérience Le candidat ou la candidate idéal(e) devra posséder la plupart, voire la totalité, des compétences, connaissances et expériences suivantes:  
  • Doctorat en sciences agricoles ou végétales, en études de développement ou dans un domaine connexe.
  • Expérience professionnelle d'au moins 15 ans dans le domaine de la recherche agricole internationale pour le compte de avec des résultats de recherche de grande qualité.
  • Capacité avérée à gérer un vaste programme de recherche, y compris tous les aspects de la gestion de projet : gestion des budgets et du personnel, établissement et gestion de partenariats, suivi et évaluation des impacts et direction d'une équipe diversifiée.
  • Expérience de la recherche systémique où de multiples parties prenantes, y compris les décideurs publics, le secteur privé et l'agro-industrie, sont impliquées dans l'obtention des résultats de la recherche.
  • Expérience dans le traitement des aspects de l'agriculture liés à la gouvernance, aux institutions et aux marchés, avec des exemples d'interventions réussies dans le domaine de la recherche et du développement.
  • Engagement manifeste en faveur de l'encadrement du personnel, de la sécurité du lieu de travail et de la protection de l'environnement.
  • Solides compétences en matière de motivation et de leadership pour tirer le meilleur des individus et des équipes.
  • Capacité à mettre en place, à entretenir et à superviser des équipes de recherche pluridisciplinaires multiculturelles et sensibles à la dimension de genre.
  • Expertise démontrée en matière de communication écrite et orale et d'activités de sensibilisation du public.
  • Avoir défendu les domaines essentiels du genre, de la jeunesse, de la nutrition, du partage des connaissances et de l'innovation.
  • Faire preuve d'un esprit d'entreprise et d'une aptitude à l'innovation.
  Compétences supplémentaires/préférées:
  • Diriger, ou co-contribuer à, des impacts prouvés, au niveau mondial.
  • Expérience avérée en matière de mobilisation des ressources et de partage des connaissances.
  • Forte capacité de gestion de projet et compétences interpersonnelles
  • Maîtrise de l'anglais et du français à l'oral et à l'écrit
  Localisation: Le candidat sélectionné sera basé à l'ICRISAT-Bamako au Mali.   Rend compte au: Le poste sera placé sous l'autorité du Directeur - Afrique.   L'ICRISAT est un employeur qui souscrit au principe de l'égalité des chances.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation liés au poste, et les noms et adresses électroniques de 3 référents professionnels à Mme Auree de Carbon par courriel à : adecarbon@carrhure.com au plus tard le 3 mai 2024 18:00 CET. Veuillez indiquer dans le " Subject " de l'email le titre " Candidature au poste d'ICRISAT _ SCIENTIFIQUE PRINCIPAL ET REPRÉSENTANT NATIONAL [MALI]. "   Seuls les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LA MISSION D’ICRISAT AU MALI : STIMULER L’INNOVATION AGRICOLE, RÉDUIRE LA PAUVRETÉ ET FAVORISER LA RÉSILIENCE DANS LES ZONES TROPICALES ARIDES &nb...

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE DANS UN CENTRE DE PREMIER PLAN, MEMBRE DU CGIAR, QUI SE CONSACRE À LA CRÉATION D'INNOVATIONS AGRICOLES VISANT À RELEVER LES DÉFIS LES PLUS PRESSANTS DE L'AFRIQUE.

 

Le poste est situé au siège de l'IITA, à Ibadan, au Nigeria.

 

Contexte

L'Institut international d'agriculture tropicale (IITA) est une institution à but non lucratif qui génère des innovations agricoles pour répondre aux défis les plus pressants de l'Afrique, à savoir la faim, la malnutrition, la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles. En collaboration avec divers partenaires en Afrique subsaharienne, l’Institut améliore les moyens de subsistance, renforce la sécurité alimentaire et nutritionnelle, augmente l'emploi et préserve l'intégrité des ressources naturelles. L'IITA est membre du CGIAR, un partenariat mondial de recherche agricole pour un avenir sûr sur le plan alimentaire.   Pour plus d'informations sur l'IITA, veuillez consulter le site http://www.iita.org/.  

Le poste

L'Institut international d'agriculture tropicale (IITA) lance un appel à candidatures pour le poste de chef des services de gestion des installations (FMS), qui fait l'objet d'un recrutement international.   Nous recherchons un ou une directeur/ trice expérimenté/ e qui sera responsable de la coordination, de la planification et de la direction de tous les services de gestion des installations (FMS) de l'IITA, qui comprennent les services automobiles, le pool de transport, les bâtiments et les terrains, la construction, les services électroniques et d'instrumentation, l'équipement lourd et la fabrication, la réfrigération et la climatisation, l'alimentation et la production d'électricité, la production d'eau potable pour le campus, le traitement des eaux usées, la gestion d'un grand ensemble de 88 maisons/appartements. La personne doit être hautement qualifiée sur le plan technique, expérimentée, flexible, tournée vers l'avenir et motivée, et ne pas craindre de « se salir les mains ».  Il s'agit d'une personne dotée d'excellentes compétences interpersonnelles, capable d'amener le centre aux normes internationales et de fournir d'excellents services à nos utilisateurs.   Le candidat ou la candidate retenu(e) sera chargé de préserver le bon état des infrastructures et de veiller à ce que les installations soient sûres et fonctionnent bien. Le candidat idéal sera bien organisé, au fait des technologies modernes et surtout plus écologiques, et optimisera l'utilisation de l'espace et de l'équipement tout en réduisant les coûts d'exploitation.   Le chef de l’unité est placé sous l'autorité de la directrice générale adjointe chargée des services généraux. Les principales responsabilités pour ce poste sont les suivantes :  
  • Diriger et coordonner les services de gestion des installations.
  • Gérer et diriger les équipes : Services automobiles, pool de transport, bâtiments et terrains, construction, services d'électronique et d'instrumentation, équipements lourds et fabrication, réfrigération et climatisation, alimentation et production d'électricité, production d'eau potable pour le campus, traitement des eaux usées, gestion d'un grand ensemble de 88 maisons/appartements.
  • Superviser, développer, évaluer et conserver le personnel afin de fournir des services axés sur le client, de manière efficace et efficiente.
  • Préparer les horaires de travail et définir les tâches à accomplir.
  • Planifier et coordonner la formation du personnel afin de s'assurer qu'il possède les connaissances et les compétences nécessaires à l'exploitation et à la maintenance des systèmes et des technologies actuels et futurs.
  • Diriger des programmes de maintenance préventive pour les instruments d'analyse de laboratoire, les équipements de bureau, les infrastructures de logement, les systèmes, les véhicules, le réseau de distribution d'électricité HT et les équipements lourds de terrassement.
  • Utiliser les compétences techniques et les technologies internes et proposer l'externalisation lorsqu'elle est économiquement et techniquement réalisable.
  • Aider à la préparation d'études de faisabilité technique et d'estimations de coûts pour les nouveaux projets.
  • Superviser les projets de construction et assurer la liaison avec les infrastructures, les équipements et les véhicules.
  • Assurer la sûreté et la sécurité de toutes les installations et assumer la responsabilité des normes de santé et de sécurité.
  • Coordonner le bon fonctionnement du personnel du service d'assistance téléphonique central du SFM et assurer la liaison entre le SFM et les autres unités de service, les clients, les fournisseurs, etc.
  • Examiner et approuver les demandes d'achat. Maintenir l'inventaire et assurer un approvisionnement adéquat en matériaux, pièces et équipements et fournitures connexes en collaboration avec l'unité Chaîne d'approvisionnement/Approvisionnement, en proposant et en ajustant les niveaux de réapprovisionnement (ROL) des articles critiques.
  • Gérer les budgets d'investissement et de fonctionnement, ainsi que planifier et contrôler les dépenses.
  • Participer à la communauté de pratique "One CGIAR Business Operations" pour tirer parti des services collaboratifs et partagés.
  • Effectuer toute autre tâche liée à l'emploi qui pourrait être confiée par le superviseur.
 

PROFILE RECHERCHE

Le candidat ou la candidate retenu(e) aura le profil suivant   Qualifications et expérience Le/la candidat/e doit être titulaire d'une licence ou d'un diplôme équivalent en ingénierie, en gestion des installations ou dans un domaine connexe.   Compétences et qualités essentielles
  • Expérience professionnelle pertinente d'au moins 10 ans dans une organisation ou une entreprise internationale et multiculturelle, avec une expérience en Afrique.
  • Expertise dans au moins trois (3) des domaines de service, dont l'un est de préférence le génie civil ou les structures de construction, avec une expérience adéquate des pratiques de construction modernes.
  • Excellente connaissance pratique des technologies actuelles et futures, y compris des solutions en matière d'énergies renouvelables.
  • Solides compétences techniques et pratiques.
  • Solides compétences en matière de résolution de problèmes et de gestion de projets.
  • Connaissance des principes de base de la comptabilité et de la finance.
  • Solides compétences en matière de réflexion critique/analytique et de prise de décision.
  • Excellentes compétences en matière de leadership et de gestion des personnes, avec une compréhension des questions de genre, de diversité et d'inclusion et une forte sensibilité culturelle.
  • Excellentes compétences interpersonnelles.
  • Maîtrise de l'anglais et excellentes aptitudes à la communication orale et écrite ; une connaissance pratique du français serait un avantage.
  Informations générales : Le contrat sera d'une durée initiale de trois ans. L'IITA offre une rémunération compétitive au niveau international, payée en dollars américains.   L'IITA est un employeur qui souscrit au principe de l'égalité des chances et s'engage à constituer une main-d'œuvre diversifiée, en accueillant tout particulièrement les candidatures féminines.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris les copies du diplôme le plus élevé, les certificats de formation liés au poste, et les noms et adresses électroniques de 3 référents professionnels à Mme Auree de Carbon par courriel à : adecarbon@carrhure.com au plus tard le 16 avril 2024 23:59pm GMT. Veuillez indiquer dans l'objet de l'email le titre "candidature au poste de IITA _ CHEF DES SERVICES DE GESTION DES INSTALLATIONS".   Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE DANS UN CENTRE DE PREMIER PLAN, MEMBRE DU CGIAR, QUI SE CONSACRE À LA CRÉATION D’INNOVATIONS AGRICOLES VISANT À RELEVER L...

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO CONTRIBUTE TO A LEADING AFRICA-BASED CROP CENTER AND MEMBER OF CGIAR DEDICATED TO CREATING AGRICULTURAL INNOVATIONS AIMED AT TACKLING AFRICA'S MOST PRESSING CHALLENGES

 

The position is in IITA-Headquarters, Ibadan, Nigeria.

 

Background

The International Institute of Tropical Agriculture (IITA) is a not-for-profit institution that generates agricultural innovations to meet Africa’s most pressing challenges of hunger, malnutrition, poverty, and natural resource degradation. Working with various partners across sub-Saharan Africa, the Institute improves livelihoods, enhances food and nutrition security, increases employment, and preserves natural resource integrity. IITA is a member of CGIAR, a global agriculture research partnership for a food-secure future.   Please visit http://www.iita.org/ for more information on IITA.  

The Position

The International Institute of Tropical Agriculture (IITA) invites applications for the internationally recruited position of Head of Facilities Management Services (FMS).   We are looking for an experienced Manager who will be responsible for coordinating, planning, and leading all Facilities Management Services (FMS) of IITA, which include Automotive Services, Transport Pool, Building and Grounds, Construction, Electronics, and Instrumentation Services, Heavy Equipment and Fabrication, Refrigeration and Air-conditioning, Power supply and generation, Production of potable water supply to campus, Sewage treatment, Management of a large housing estate of 88 houses/apartments. The person should be a highly technical skilled, experienced, flexible, forward-looking, and motivated leader who is also not afraid to get her/his hands dirty. A people person with excellent interpersonal skills who can bring our FMS to international standards and provide excellent services for our users.   The successful candidate will be responsible for preserving the good condition of infrastructure and ensuring that facilities are safe and well-functioning. The ideal candidate will be well-organized, up to date with modern, and especially greener, technologies, and optimize the use of space and equipment while reducing operating costs.   The Head of FMS reports to the Deputy Director-General for Corporate Services and will have the following key responsibilities:  
  • Lead and coordinate Facilities Management Services.
  • Manage and lead the FMS teams: Automotive Services, Transport Pool, Building and Grounds, Construction, Electronics and Instrumentation Services, Heavy Equipment and Fabrication, Refrigeration and Air-conditioning, Power supply and generation, Production of potable water supply to campus, Sewage treatment, Management of a large housing estate of 88 houses/ apartments.
  • Supervise, develop, appraise, and retain staff to deliver services in a client-focused, efficient and effective manner.
  • Prepare work schedules and outline work assignments.
  • Plan and coordinate training for staff to ensure they have the knowledge and skills needed for operating and maintaining current and future systems and technologies.
  • Lead on preventive maintenance programs for laboratory analytical instruments, office equipment, housing infrastructure, systems, vehicles, HT power grid distribution network, and heavy earth-moving equipment.
  • Utilize in-house technical skills and technologies and propose outsourcing wherever it will be economical and technically feasible.
  • Assist in preparing technical feasibility studies and cost estimates on new projects.
  • Oversee construction projects and liaise on infrastructure, equipment, and vehicles.
  • Ensure the safety and security of all installations and take responsibility for health and security standards.
  • Coordinate the proper functioning of the FMS central helpline staff and act as a liaison between FMS and other service units, clients, suppliers, etc.
  • Review and approve purchase requests. Maintain inventory and ensure adequate supply of materials, parts, and related equipment and supplies in collaboration with the Supply Chain/ Procurement unit, by proposing and adjusting Re-order levels (ROL) of critical items.
  • Manage capital and operational budgets as well as plan and monitor expenditures.
  • Take part in the One CGIAR Business Operations Community of Practice to leverage collaborative and shared services.
  • Perform any other job-related duties as may be assigned by the Supervisor.
 

Candidate Profile

The successful candidate will have the following profile:   Educational Qualifications and Experience The candidate should have a minimum of BSc or an equivalent degree in Engineering, Facilities Management, or a related field.   Core Competencies and Qualities
  • Relevant work experience of at least 10 years, in an international, multicultural organization or company, with experience in Africa.
  • Expertise in at least three (3) of the service areas, one of which should preferably be civil or building structures with adequate experience in modern construction practices.
  • Excellent working knowledge of current and future technologies, including renewable energy solutions.
  • Strong technical and practical skills.
  • Strong problem-solving and project management skills.
  • Knowledge of basic accounting and finance principles.
  • Strong critical/analytical thinking and decision-making skills.
  • Excellent leadership and people management skills, with Gender, Diversity, and Inclusion understanding and strong cultural awareness.
  • Excellent interpersonal skills.
  • Fluency in English with excellent verbal and written communication skills; working knowledge of French would be an advantage.
  General information: The contract will be for an initial period of three years. IITA offers an internationally competitive remuneration package paid in US Dollars.   IITA is an equal-opportunity employer and is committed to building a diverse workforce, particularly welcoming applications from women.   Applicants should send an up-to-date CV and a one-page cover letter, including copies of the highest diploma/degree, training certificates related to the position, and names and email addresses of 3 professional referees to Ms. Auree de Carbon by email at: adecarbon@carrhure.com  no later than 16th April 2024, 23:59 GMT. Please indicate in the Subject' of the email the title “application for the post of IITA _ HEAD OF FACILITIES MANAGEMENT SERVICES   Only shortlisted candidates will be contacted for an interview.

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO CONTRIBUTE TO A LEADING AFRICA-BASED CROP CENTER AND MEMBER OF CGIAR DEDICATED TO CREATING AGRICULTURAL INNOVATIONS AIMED AT TACKLING AFRICA’S MOST PRESSING CHALLEN...

Closing Date: 1st of November
Cote d' Ivoire, Ethiopia
Posted 2 years ago

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LA COOPÉRATION EFFECTIVE DE LA BANQUE ET DE FACILITER LA MISE EN ŒUVRE EFFICACE D'INITIATIVES, DE PROGRAMMES ET DE PROJETS COMMUNS

 

La Banque

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement qui oeuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux) et 27 pays membres non régionaux.   La Banque mobilise et alloue des ressources aux pays africains, individuellement et collectivement, pour des investissements dans des projets et programmes d'équipement publics et privés. Afin d'assurer un impact plus significatif sur le développement et d'accélérer la mise en oeuvre de sa stratégie décennale (2013 - 2022), la Banque axe ses opérations sur les cinq grandes priorités suivantes : Éclairer l'Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l'Afrique, Industrialiser l'Afrique, Intégrer l'Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines.   La Banque veut mettre en place une équipe de direction qui mènera à bien la mise en oeuvre de sa Stratégie décennale et de ses High 5.  

Le Complexe

Le Complexe de la présidence comprend le Cabinet du Président du Groupe de la Banque et tous les bureaux, départements et autres unités organisationnelles qui sont directement rattachés à la présidence en termes administratifs et fonctionnels. Le Président, en sa qualité chef de la direction du Groupe de la Banque, est chargé d'assurer une gestion stratégique compétente du Groupe de la Banque et de toutes ses ressources en vue de la réalisation de l'objectif du Groupe de la Banque, qui est de contribuer au développement économique et au progrès social des pays membres régionaux.   Le Complexe de la présidence assure la direction de l'institution et la supervision exécutive au jour le jour et à moyen terme, maintient la communication avec les pays membres du Groupe de la Banque et soutient les Conseils d'administration dans l'exercice de leurs fonctions statutaires. En outre, le Complexe assure la surveillance juridique et réglementaire de la conduite des affaires du Groupe de la Banque et la gestion intégrée des risques liés aux opérations du Groupe de la Banque, supervise la communication institutionnelle avec un éventail de parties prenantes internes et externes, promeut l'intégrité, la transparence et les normes et standards éthiques les plus élevés parmi le personnel du Groupe de la Banque dans l'exercice de ses fonctions, et assure la sécurité du personnel, des locaux et des actifs physiques, des informations et des données du Groupe de la Banque dans tous les lieux où celui-ci mène ses activités. En outre, le Complexe de la présidence s'emploie à catalyser les investissements provenant de diverses sources, conformément aux priorités opérationnelles du Groupe de la Banque.   Le Président supervise directement plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du Président, le Département de l'intégrité et de la lutte contre la corruption, le Bureau de l'Auditeur général, la Direction de la gestion des risques du Groupe, le Département du Conseiller juridique général et services juridiques, le Département de la communication et des relations extérieures, le Bureau de l'intégrité et de l'éthique du personnel, le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général, le Forum pour l'investissement en Afrique, le Bureau d'appui du Secrétariat conjoint et le Bureau de représentation extérieure en Asie.  

Le Département Recruteur

Le Bureau d'appui du Secrétariat conjoint a été créé par trois institutions panafricaines, à savoir la Commission de l'Union africaine, la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique et le Groupe de la Banque africaine de développement. Son principal objectif est de promouvoir la coordination, la collaboration et la mise à profit des synergies entre les trois institutions.   Le travail du Bureau d'appui du Secrétariat conjoint a été récemment révisé. Ce travail porte essentiellement sur le partenariat stratégique de la Banque avec la Commission de l'Union africaine afin d'accélérer l'intégration, la mise en œuvre et le suivi de l'Agenda 2063 et d'autres initiatives continentales. Dans le cadre de ce travail, le Bureau d'appui du Secrétariat conjoint a créé cinq plateformes de coordination qu'il copréside avec divers départements et commissions de l'Union africaine afin d'assurer l'alignement de la programmation et l'harmonisation des rapports sur l'Agenda 2063.   En liaison avec le Bureau de coordination de l'intégration régionale de la Banque et d'autres départements, le Bureau d'appui du Secrétariat conjoint facilite et encadre la participation active de la Banque à tous les sommets de l'Union africaine. Le département met en avant l'impact du travail de la Banque et appelle à l’adhésion de haut niveau, aux plans continental et mondial, aux initiatives, programmes et projets stratégiques qui aident le continent à répondre aux nouveaux défis mondiaux.  

Le Poste

Le poste de Directeur/Directrice du Bureau d'appui du Secrétariat conjoint, qui relève directement du Président et qui est physiquement situé au sein du Bureau pays de l'Éthiopie, pilote la mise en œuvre de l'engagement stratégique de la Banque avec la Commission de l'Union africaine ainsi qu'avec d'autres organisations internationales basées à Addis-Abeba, notamment la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. Le/La Directeur/Directrice est chargé(e) de mener la coopération efficace proposée par la Banque, en cherchant à améliorer le dialogue de haut niveau avec la Commission de l'Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique, en renforçant la coordination et l'alignement dans la programmation et l'établissement des rapports, ainsi qu'en facilitant la mise en œuvre effective des initiatives, programmes et projets conjoints.   Le/La Directeur/Directrice du Bureau d'appui du Secrétariat conjoint assure un leadership stratégique et opérationnel pour faciliter l'engagement et le dialogue de la Banque au plus haut niveau de l'Union africaine et de ses organes. Il/Elle est l'interface principale pour le dialogue avec l'Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. Dans le cadre de l'exécution du programme de travail, le titulaire sera soutenu par un coordinateur de programme principal et une petite équipe d’appui en vue de collaborer aux niveaux techniques appropriés avec la Commission de l'Union africaine et certains départements de la Banque.   Le poste est situé à Addis-Abeba, en Éthiopie.   Sous la direction générale du Président, le/la Directeur/Directrice du Bureau d'appui du Secrétariat conjoint s'acquittera des tâches et responsabilités suivantes :   Facilitation du dialogue de haut niveau
  • Faciliter le dialogue de haut niveau et les réunions consultatives entre le président de la Banque et le Président/Vice-président de la Commission de l'Union africaine, ainsi qu'entre les Vice-présidents de la Banque et les Commissaires de l'Union africaine.
  • Faciliter la participation du Président et de la haute direction à tous les sommets de l'Union africaine, y compris les réunions de coordination semestrielles entre l'Union africaine, les communautés économiques régionales et les mécanismes régionaux.
  • Assurer le suivi des principaux points d'action ou des décisions découlant de la participation de la haute direction aux sommets de l'Union africaine et aux réunions de coordination semestrielles, et veiller au suivi et à la mise en œuvre par les départements concernés de la Banque et les commissions de l'Union africaine.
  • Organiser les réunions bilatérales du Président avec les chefs d'État en marge de tous les sommets de l'Union africaine et des réunions de coordination semestrielles ou des événements de haut niveau.
  • Représenter la Banque aux réunions importantes de l'Union africaine, de ses organes et des institutions spécialisées, et articuler efficacement les intérêts et les contributions de la Banque à ces réunions.
  • Engager un dialogue préliminaire pour soutenir le développement de projets, programmes et initiatives liés à l'Union africaine.
  • Coordonner la préparation de notes d'information et de rapports réguliers sur les initiatives conjointes de l'Union africaine et de la Banque, à communiquer à la haute direction de la Banque.
  • Renforcer les partenariats en cours entre la Banque et la Commission de l'Union africaine et fournir des conseils sur les questions de politique stratégique et émergentes.
  • Travailler avec le Secrétariat de la Coalition pour le dialogue sur l'Afrique afin d'identifier et de discuter des questions importantes pour le développement de l'Afrique dans un contexte mondial.
  • Faire régulièrement le point au Président et à la haute direction de la Banque sur les questions émergentes nécessitant un débat politique et une attention au niveau stratégique.
  Coordination et intégration des High 5 dans l’Agenda 2063
  • Mener le dialogue et le plaidoyer avec la Commission de l'Union africaine en vue de l’intégration des diverses initiatives de la Banque dans l'agenda de l'Union africaine et de renforcer la visibilité de la Banque.
  • Soutenir l'opérationnalisation des plateformes de coordination existantes du Bureau d'appui du Secrétariat conjoint, par le biais de réunions régulières de groupes de travail consultatifs ou techniques, afin de garantir l'alignement des High 5 sur l'Agenda 2063.
  • Assurer la coordination avec les principaux départements de la Banque pour garantir une participation, une coordination et un partage d'informations efficaces.
  • Diriger et coordonner la participation de la Banque à la préparation des réunions du rapport d'avancement de l'Agenda 2063.
  Appui aux programmes
  • Travailler en étroite collaboration avec le Bureau de coordination de l'intégration régionale de la Banque afin de fournir un appui stratégique à la mise en œuvre des programmes et initiatives phares de l'Union africaine, tels que la Zone de libre-échange continentale africaine, le Programme de développement des infrastructures en Afrique ou le Marché unique du transport aérien africain.
  • Piloter et appuyer tous les projets de l'Union africaine financés par la Banque pour en assurer la mise en œuvre efficace.
  • Participer à certaines réunions de l'équipe régionale et de l’équipe pays afin de garantir l'alignement sur les stratégies et les programmes de l'Union africaine.
  • Coordonner et les projets et initiatives spéciaux de la Banque et en assurer le suivi.
  • S'acquitter de toute autre tâche confiée par le Président.
 

Profil du candidat/ de la candidate

Le candidat ou la candidate retenu(e) aura le profil suivant:  

Expérience

  • Une excellente compréhension des enjeux contemporains en économie politique, au sens large, tant en Afrique qu'ailleurs, éclairée par des théories socio-économiques et politiques et/ou diplomatiques orthodoxes et hétérodoxes.
  • Une bonne connaissance du rôle des autres institutions de financement du développement dans la facilitation des réformes socio-économiques et la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement.
  • Au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente dans la résolution des problèmes des pays en développement, acquise de préférence dans des agences de développement régionales, continentales ou internationales travaillant en Afrique ou dans la fonction publique, dont trois (3) années à un niveau de direction.
  • Solide compréhension de l'intégration régionale et du fonctionnement des organisations supranationales (une connaissance et/ou une expérience du fonctionnement de l'Union africaine, des communautés économiques régionales africaines et d'autres mécanismes régionaux serait un atout).
  • Capacité à établir des liens, à comprendre et à influencer les parties prenantes à tous les niveaux.
  • Expérience avérée du leadership et capacité à gérer les exigences de haut niveau d'une organisation complexe, multinationale et multiculturelle, y compris la capacité à travailler sous pression et à respecter des délais serrés.
  • Solide capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes, et à traduire la réflexion stratégique en plans d'action convaincants.
  • Capacité avérée à prendre des risques prudents et à prendre des décisions efficaces, opportunes et bien déterminées.
  • Capacité à planifier et à gérer le personnel afin d'obtenir des résultats de haute qualité et d'encourager l'innovation dans un environnement ouvert basé sur le travail d'équipe, en inspirant la confiance et en exerçant une influence, et en trouvant des solutions au-delà des cloisonnements organisationnels.
 

Compétences

  • Solides compétences en matière de planification et d'organisation, y compris une capacité avérée à penser stratégiquement, à voir la situation dans son ensemble sans sacrifier les détails, des compétences avérées en matière de négociation et de constitution d'équipes, ainsi qu'une capacité crédible à influencer et à présenter des idées.
  • Compétences avérées en matière de communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l'autre langue.
  • Maîtrise des applications logicielles standard de la Banque (suites Office, progiciel de gestion intégré, suites de collaboration).
 

Education level

  • Au moins un Master 2 en économie, politique, relations internationales, études du développement, droit, gestion, sciences sociales et études interdisciplinaires connexes.
  Les femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, comprenant des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation en rapport avec le poste, ainsi que les noms et adresses électroniques de 3 références professionnelles à Mme Auree de Carbon par courriel à l'adresse suivante : adecarbon@carrhure.com  au plus tard le 1er novembre 2022, à 23h59 GMT. Veuillez indiquer dans l'objet du courriel le titre "candidature au poste de "BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR/DIRECTRICE, BUREAU D'APPUI DU SECRÉTARIAT CONJOINT".   Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LA COOPÉRATION EFFECTIVE DE LA BANQUE ET DE FACILITER LA MISE EN ŒUVRE EFFICACE D’INITIATIVES, DE PROGRAMMES ET DE PROJETS COMMUNS   La Banque Cré...

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE TRAVAILLER DANS UNE INSTITUTION DE DÉVELOPPEMENT PANAFRICAINE DE PREMIER PLAN, QUI PROMEUT LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET LE PROGRÈS SOCIAL SUR TOUT LE CONTINENT AFRICAIN

 

La Banque

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines, dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.  

Le Complexe

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président conduit les activités de la Banque et du Fonds africain de développement et gère les opérations et les activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président, le Département de l’évaluation indépendante du développement, le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption , l’Unité de la vérification de la conformité et médiation, le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions, le Tribunal administratif, le Bureau de l’auditeur général, la Direction de la gestion des risques du groupe , le Conseil juridique général et services juridiques, le Département de la communication et des relations extérieures, le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général.  

Le Département Qui Recrute

Le Bureau du Président assiste le Président dans la planification, la supervision et la gestion des activités du Groupe de la Banque. Le Bureau:  
  1. Contrôle, coordonne et supervise la mise en œuvre des divers programmes de la Banque, y compris les questions administratives relatives aux Directeurs relevant du Bureau du Président.
  2. Prépare et organise les missions du Président ; représente la Banque, conformément aux instructions du Président, dans les conférences et réunions internationales et les missions de travail dans les pays membres.
  3. Prépare et organise les réunions du Conseil présidentiel et avec la haute Direction de la Banque et facilite le suivi des décisions prises lors de ces réunions.
  4. Examine, évalue et fournit des conseils sur la communication et l’interaction entre la Présidence et les différents organes de la Banque.
  5. Assure la mise en œuvre efficace et rapide des décisions du Conseil et de la Direction.
  6. Fournit un soutien administratif et logistique efficace afin de faciliter la réalisation des programmes du Président.
  7. Prépare, vérifie et envoie les résumés des rapports d’audit au Président et en assure le suivi de la mise en œuvre des recommandations par les unités/départements concernés.

Le Poste

Le Directeur/ la Directrice de la stratégie et de la prestation de services, au sein du Bureau du Président, fournit un soutien technique et opérationnel au Président pour assurer l’orientation stratégique et la réalisation efficace du programme de travail de la Banque, ainsi que pour renforcer la conformité et la responsabilité. Comme le suggère l’intitulé du poste, celui-ci comporte deux domaines d’intervention interdépendants : la stratégie et la prestation de services.   Concernant la stratégie, cette fonction consiste principalement à aider le Président à formaliser les processus de planification stratégique du Groupe de la Banque, à nouer de nouvelles relations de travail et à créer des synergies au sein de l’institution, ainsi qu’à instaurer une plus grande transparence et une responsabilité plus forte pour le personnel chargé de la mise en œuvre de la stratégie du Groupe de la Banque. Il s’agit de faire en sorte que la stratégie soit élaborée et exécutée de manière efficace en s’appuyant non seulement sur de bons processus, mais aussi sur la capacité à prendre des décisions en temps voulu. En étroite collaboration avec le Département de la stratégie et des politiques opérationnelles, le Directeur/ la Directrice fait office de personne de référence du Président au sein du Cabinet pour vérifier la conformité des initiatives stratégiques de la Banque, à tous les niveaux de l’organisation, avec ses normes et objectifs. Cette fonction consiste essentiellement à détecter tout signe de dérive stratégique et, le cas échéant, à collaborer avec d’autres parties pour mettre en place un système d’alerte précoce, assurer la résilience stratégique et la flexibilité organisationnelle. À cet égard, le Directeur/ la Directrice représente également le Président dans les processus institutionnels d’élaboration et d’approbation de la prochaine Stratégie décennale de la Banque.   En ce qui concerne la prestation de services, le/la titulaire du poste est appelé(e) à travailler de manière transversale avec les différentes équipes de prestation de services au sein des Complexes afin de garantir le respect des délais, de produire un impact sur le terrain et de répondre aux besoins des parties prenantes. Cette fonction nécessite une collaboration étroite avec le Département de la prestation de services, de la gestion de la performance et des résultats, afin de veiller au respect de l’orientation stratégique ainsi qu’à l’amélioration des rapports, au renforcement de l’examen, du soutien, de la coordination et de la supervision pour assurer une mise en œuvre efficace des priorités définies par le Président. Le Directeur/ la Directrice rend compte directement au Président de la Banque et communique en son nom avec les équipes chargées de la prestation de services dans l’ensemble des Complexes. Il/Elle contribue ainsi à assurer leur responsabilisation dans le cadre de la réalisation de l’objectif général consistant à accroître l’impact de la Banque. Il/Elle s’occupe principalement de la mise en œuvre de la stratégie, de l’exécution du portefeuille, des prêts (réserve et portefeuille), de la performance financière, des initiatives institutionnelles et des partenariats stratégiques. Le Directeur/la Directrice fournit également un soutien transversal dans la mise en œuvre des Cinq grandes priorités opérationnelles de la Banque (High 5), de sa stratégie institutionnelle, de ses politiques et stratégies opérationnelles, ainsi que des principales priorités institutionnelles. À cet égard, le Directeur / la Directrice fournit régulièrement des conseils et des recommandations techniques et pratiques au Président ; il/elle examine et formule des commentaires et des conseils sur les documents de stratégie, les politiques, les notes d’information et les documents relatifs aux opérations. Le Directeur / la Directrice fournit également des conseils techniques pour assurer la coordination et l’alignement des activités entre les Complexes afin d’accélérer la mise en œuvre des High 5 dans les pays membres régionaux de la Banque et dans toutes les régions.   La question de la prestation de services est intimement liée aux cinq domaines suivants qui, associés aux priorités opérationnelles programmatiques des High 5 de la Banque, transforment le paysage du développement en Afrique : i) bâtir une institution plus forte ; ii) renforcer les capacités humaines ; iii) améliorer l’efficacité ; iv) approfondir la qualité et l’impact ; et v) maintenir la viabilité financière.   Le poste est situé à Abidjan, en Côte d'Ivoire.   Sous la supervision générale du Directeur du Cabinet du Président, le Directeur / la Directrice de la stratégie et de la prestation de services assume les fonctions spécifiques suivantes :   Soutenir le Président dans la réalisation de ses objectifs stratégiques pour le Groupe de la Banque africaine de développement
  • Travailler avec les autres membres du Cabinet du Président ainsi qu’à l’échelle de la Banque pour garantir une approche coordonnée et efficace dans la mise en œuvre de la stratégie globale de la Banque, des High 5 et des objectifs et indicateurs de performance connexes.
  • S’assurer que les processus et initiatives internes liés à la mise en œuvre des projets sont conformes à la stratégie globale de la Banque et aux priorités du Président.
  • Entretenir un dialogue efficace avec les départements et les unités concernés de la Banque et fournir des conseils stratégiques aux différentes équipes chargées de la gestion et de la prestation de services dans les Complexes, afin qu’elles se concentrent sur la stratégie et les résultats, notamment pour résoudre les problèmes liés aux initiatives à forte visibilité à l’échelle de la Banque.
  Superviser et suivre activement la mise en œuvre des orientations stratégiques définies par le Président concernant les objectifs institutionnels
  • Suivre les progrès réalisés dans le cadre des initiatives et des objectifs prioritaires de transformation à l’échelle de la Banque et fournir dans les meilleurs délais au Président des informations actualisées à ce sujet. Travailler en collaboration avec les différents Complexes pour gérer, estimer et améliorer continuellement les processus et procédures de gestion de la prestation de services.
  • Organiser des réunions d’information pour le Président avec le groupe de la haute Direction et/ou d’autres équipes/Complexes, le cas échéant. Être le référent pour les problèmes d’exécution et engager le groupe de la haute Direction et/ou d’autres parties prenantes clés, si nécessaire, pour résoudre les problèmes et surmonter les obstacles.
  • Travailler avec la haute Direction et avec d’autres membres du personnel dans l’ensemble de la Banque pour trouver des solutions permettant d’améliorer la qualité des opérations et de minimiser le risque de réputation, conformément aux directives du Président.
  Soutenir le Président dans l’évaluation des indicateurs clés de performance afin de responsabiliser la haute Direction
  • Effectuer une analyse des problèmes de mise en œuvre avec les Complexes concernés et recommander des améliorations pour accroître l’efficience et l’efficacité.
  • Travailler avec les équipes chargées des opérations régionales et sectorielles pour assumer la responsabilité permanente de toutes les données relatives aux opérations dans les systèmes de la Banque et veiller à l’exactitude des rapports destinés au Président concernant les progrès, les défis et les résultats.
  • Fournir régulièrement au Président des comptes rendus techniques détaillés, fondés sur des données, concernant la mise en œuvre, l’exécution et la performance de la stratégie de la Banque, notamment en ce qui concerne les aspects positifs, les principaux défis et les moyens de les résoudre. À cet égard, travailler en étroite collaboration avec le Département de la prestation de services, de la gestion de la performance et des résultats permettant au Président de prendre des décisions en temps opportun, notamment en ce qui concerne les opérations de prêt de la Banque, mais aussi dans d’autres domaines
  Représenter le Président dans divers comités statutaires de la Banque
  • Travailler avec les autres membres du Cabinet pour représenter efficacement le Président dans divers comités statutaires ou ad hoc de la Banque, notamment le Comité de coordination de la haute Direction , le Comité des opérations ainsi que d’autres comités. À cet égard, exprimer, dans toute la mesure du possible, la vision, les directives et les attentes du Président, notamment en ce qui concerne la stratégie et son exécution.
  • Contribuer à donner le tempo, à définir l’attitude et l’approche énoncées par le Président dans ses attentes en ce qui concerne la proactivité, l’accessibilité, l’inclusion, la responsabilité et le professionnalisme. Faire preuve d’une grande capacité d’écoute.
  Soutenir le président dans l’élaboration de la prochaine stratégie décennale (TYS 2.0)
  • Travailler en étroite collaboration avec la haute Direction, et en particulier avec le Département de la stratégie et des politiques opérationnelles afin de formuler la vision du Président dans le cadre de l’élaboration de la TYS 2.0.
  • À cet égard, contribuer à l’élaboration de la stratégie, percevoir et interpréter les changements dans l’environnement opérationnel de la Banque et contribuer à la conduite du processus de planification stratégique.
  • Jouer un rôle de premier plan dans la mise en place et le déploiement de la TYS 2.0, notamment par des consultations internes et externes avec les différentes parties prenantes, et veiller à toujours relayer la vision, les priorités et les orientations du Président.
  Formuler des conseils concernant les domaines dans lesquels les politiques sectorielles du Groupe de la Banque et les directives connexes doivent être revues et mises à jour
  • Travailler en étroite collaboration avec la haute Direction de la Banque et avec Département de la stratégie et des politiques opérationnelles pour porter à l’attention du Président les politiques obsolètes qui doivent être mises à jour ou supprimées en fonction de l’évolution des besoins institutionnels, de ses orientations, des requêtes du Conseil d’administration ou de l’évolution de l’environnement extérieur.
  • Scruter régulièrement l’horizon pour s’assurer que les politiques et les pratiques de la Banque ont une longueur d’avance sur les expériences acquises et les meilleures pratiques des institutions sœurs, ou qu’elles sont conformes à celles-ci.
  Être l’oreille du Président pour les équipes chargées de la prestation de services sur le terrain
  • Travailler avec la Direction des opérations régionales et sectorielles pour mobiliser et écouter les équipes chargées de la prestation de services de la Banque sur le terrain afin de mieux comprendre comment renforcer leur motivation pour améliorer l’efficacité et la productivité, de même qu’accroître l’impact sur le terrain et la satisfaction des clients.
  • Conseiller le président, le cas échéant, sur les besoins et les intérêts des équipes chargées de la prestation de services de la Banque dans toute l’organisation. S’efforcer de comprendre les problèmes affectant les chefs de projet de la Banque et leurs équipes : les éléments positifs, les défis chroniques et les solutions pratiques.
  • Travailler avec la haute Direction pour créer et mettre en oeuvre une stratégie de prestation de services cohérente et axée sur les solutions, sur le terrain, incluant des améliorations de l’efficacité, des budgets et des processus à mesure que l’institution élargit ses opérations pour produire un impact maximum et procurer le plus de valeur possible aux bénéficiaires, partenaires et actionnaires.

Profile de Candidature

Le/la candidat/e retenu/e aura le profil suivant :  

Expérience

  • Justifier d’un minimum de dix (10) années d’expérience pertinente, dont au moins cinq (5) années dans une fonction de direction au sein d’une organisation internationale de développement.
  • Avoir fait ses preuves en matière de stratégie, de prestation de services, de gestion de la performance et d’établissement de rapports, avec une excellente compréhension des approches de gestion axées sur les résultats et des questions de performance organisationnelle et opérationnelle.
  • Avoir un esprit stratégique et une capacité à traduire la pensée stratégique en plans d’action convaincants.
  • Démontrer une capacité à prendre des risques opérationnels prudents et à prendre des décisions efficaces et avisées en temps utile en tenant dûment compte des intérêts et des perceptions des parties prenantes.
  • Avoir d’excellentes qualités d’écoute, faire preuve de sensibilité culturelle et d’un engagement clair en faveur de la diversité, et être capable d’introduire et de gérer les innovations et le changement.
  • Avoir une expérience avérée des activités de coordination, avec une capacité reconnue à travailler au-delà des limites institutionnelles avec diverses équipes, à constituer et à diriger une équipe de professionnels, et à utiliser le talent et l’expertise des membres de l’équipe de manière productive.
  • Avoir de solides compétences en gestion des personnes, tout en ayant la capacité d’accomplir plusieurs tâches et de faire preuve de discernement.
  • Faire preuve d’une capacité à réfléchir clairement et à formuler par écrit des idées claires en vue de les communiquer efficacement à divers interlocuteurs, notamment à des personnes, des équipes et à la haute Direction.
  • Être en mesure de prendre des décisions et de porter des jugements de nature administrative ou procédurale, et posséder d’excellentes compétences techniques et analytiques.
  • Être capable d’assurer un leadership stratégique et de veiller à l’exécution et à l’obtention de résultats.
  • Démontrer une capacité à communiquer à la fois verbalement et par écrit avec des personnes/parties prenantes de haut niveau.
  • Avoir de solides compétences interpersonnelles et être capable de constituer et de diriger des équipes.
  • Être en mesure de collaborer avec des équipes très diverses de la haute Direction et de répondre aux besoins de diverses parties prenantes, et posséder d’excellentes compétences en matière de négociation.

Compétences

  • Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, et avoir avec une connaissance pratique de l’autre langue.
  • Maîtriser l’utilisation des logiciels couramment utilisés à la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint, SAP et/ou autre système intégré de gestion documentaire).
 

Education

  • Être titulaire d’un Master 2 en administration des affaires, en gestion, en finances, en économie ou dans toute autre discipline pertinente.
  Les femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature.   Les candidat(e)s doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, comprenant des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation en rapport avec le poste, ainsi que les noms et adresses électroniques de 3 références professionnelles à Mme Auree de Carbon par courrier électronique à l'adresse suivante : adecarbon@carrhure.com  au plus tard le 1er novembre 2022 à 23:59pm GMT. Veuillez indiquer dans l'objet du courriel le titre "candidature au poste de BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR/ DIRECTRICE STRATÉGIE ET PRESTATION DE SERVICES, BUREAU DU PRÉSIDENT (EL5).   Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE TRAVAILLER DANS UNE INSTITUTION DE DÉVELOPPEMENT PANAFRICAINE DE PREMIER PLAN, QUI PROMEUT LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET LE PROGRÈS SOCIAL SUR TOUT LE CONTINENT AFRICAI...

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER L'ÉQUIPE CHARGÉE DES STATISTIQUES DE LA BANQUE ET DE CONTRIBUER DE MANIÈRE SUBSTANTIELLE À LA CONCEPTUALISATION, À LA CONCEPTION, À LA MISE EN ŒUVRE ET À L'ASSURANCE DE LA QUALITÉ DE TOUTES LES STATISTIQUES DE LA BANQUE

 

La Banque

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines, dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agroindustrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.  

Le Complexe

La Vice-présidence (ECVP) est principalement chargée d’amener le Groupe de la Banque à donner la priorité à la production, l’analyse, la diffusion, le courtage et la mise en œuvre de solutions du savoir pertinentes dans toutes les priorités opérationnelles des High 5 et les thèmes transversaux de sa Stratégie décennale. Ces solutions doivent répondre clairement aux problèmes de développement prioritaires auxquels font face individuellement ou collectivement les pays membres régionaux (PMR), et les PMR doivent être impliqués tant dans leur planification que dans leur mise en œuvre. Au nombre de ces solutions figurent : i) les recherches concernant les principaux problèmes de développement auxquels fait face l’Afrique et leur lien avec la gouvernance économique mondiale et les autres biens publics mondiaux majeurs ; ii) les diagnostics pays et les perspectives d’avenir ; iii) le dialogue sur les politiques et les services consultatifs ; iv) les activités liées au savoir économique, sectoriel, et thématique ; v) l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et sous-régionaux ; vi) la préparation, la conception et l’appui à la mise en œuvre des opérations de gestion des finances publiques et de gouvernance ; vii) le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques ; viii) l’assistance technique et les conseils relatifs à la gestion des ressources naturelles par les PMR ; et ix) la diffusion du savoir et l’établissement de réseaux du savoir nationaux, régionaux et inter-régionaux.  

Le Département qui Recrute

De manière générale, le Département des statistiques (ECST) assume les principales fonctions suivantes :  
  1. La collecte, le traitement et la diffusion d’informations statistiques obtenues de sources nationales et internationales, en particulier dans les domaines de la stratégie institutionnelle de la Banque et des priorités opérationnelles des High 5 à travers l’Afrique ;
  2. La normalisation des méthodes statistiques, des classifications et des définitions utilisées par les agences nationales afin de tirer parti de l’utilisation de méthodologies et d’approches communes convenues au niveau international et de réaliser ainsi des économies d’échelle ;
  3. La coordination des programmes et activités statistiques internationaux, continentaux et sous-régionaux avec d’autres partenaires de développement ;
  4. La coopération technique et le renforcement des capacités des services statistiques dans les PMR de la Banque, à leur demande ; et
  5. L’appui aux besoins internes du Groupe de la Banque en matière de données par la collecte et la diffusion d’informations statistiques pour les activités statistiques, notamment en ce qui concerne la mesure des résultats, la recherche, les politiques et les travaux financiers, entre autres.
 

Le Poste

Le Groupe de la Banque africaine de développement est en pleine phase d’ajustement stratégique et structurel et s’oriente vers un mode de travail plus collaboratif et transversal. Dans cette perspective, le Complexe ECVP est chargé de repositionner le Groupe de la Banque en tant qu’organisation innovante et dynamique, capable de travailler efficacement en synergie. Un élément important de ce repositionnement consistera à accroître sa visibilité auprès du public et son impact sur les politiques, en s’appuyant sur une compréhension critique de l’économie dans tous les aspects du travail du Groupe de la Banque, y compris dans ses engagements avec les pays membres régionaux, ainsi que dans ses engagements externes avec les décideurs, les leaders d’opinion et les autres parties prenantes.   Le Directeur/la Directrice du Département des statistiques (ECST) contribuera de manière substantielle à la conceptualisation, la conception, la mise en œuvre et l’assurance qualité de toutes les statistiques du Groupe de la Banque. Plus spécifiquement, le Directeur/la Directrice d’ECST dirigera l’équipe des statistiques de la Banque afin de soutenir la mise en œuvre efficace des différentes fonctions susmentionnées.   Le/la candidat(e) retenu(e) fera partie de la haute direction du Complexe et de la Banque. Il/elle jouera un rôle clé dans la promotion du travail de connaissances de l’institution auprès du public et mènera des activités de sensibilisation auprès d’un large éventail de parties prenantes externes, tout en gérant une équipe dynamique de professionnels.   Sous la supervision et l’orientation du Chef économiste et Vice-président chargé de la recherche, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice remplira les fonctions suivantes :   Planifier, organiser, gérer et superviser les activités du département :
  1. Diriger le département, notamment en fixant des objectifs, en recrutant du personnel de haut niveau et en assurant le leadership nécessaire pour offrir des produits statistiques de haute qualité ;
  2. Assurer un leadership intellectuel et stratégique dans le développement des statistiques comme un processus continu dans les PMR ;
  3. Gérer les ressources humaines et financières du département ;
  4. Nouer des partenariats avec les parties prenantes internes et externes et s’engager aux plus hauts niveaux pour coordonner les activités statistiques de la Banque afin de permettre une évaluation et un suivi cohérents des objectifs stratégiques de la Banque.
  5. Fournir des services efficaces et de haute qualité pour atteindre les objectifs fixés.
  6. Développer et étoffer de manière significative le programme de la Banque en matière de statistiques.
  7. Initier et introduire les changements nécessaires pour que les activités du département répondent aux besoins actuels et nouveaux en matière de données.
  Planifier, gérer et recommander des approches actualisées de collecte, de traitement, de diffusion et d’utilisation des données afin d’éclairer la recherche appliquée sur les enjeux du développement de l’Afrique par le Groupe de la Banque et ses parties prenantes. Cela implique notamment les tâches suivantes:
  1. Promouvoir la cohérence méthodologique par l’harmonisation des statistiques et l’utilisation de métadonnées actualisées pour faciliter la comparaison entre pays des principaux agrégats, en collaboration avec d’autres partenaires de développement et en liaison avec les départements des opérations de la Banque.
  2. Mettre à disposition et promouvoir les outils de diffusion des données nécessaires dans tous les PMR et assurer leur maintien en vue de permettre le partage en temps réel des données sur le développement afin de fournir des informations sur les objectifs de développement durable (ODD),(Agenda 2030), l’Agenda 2063, les High 5 et une série d’autres initiatives nationales de développement dans les pays.
  3. Établir et entretenir des relations avec d’autres partenaires de développement engagés dans la production de données afin d’éclairer la prise de décision en temps utile.
  4. Représenter la Banque lors de conférences, séminaires , et ateliers internationaux et régionaux.
  Validation et exécution du programme de travail:
  1. Examiner et valider les objectifs et le programme de travail du département, en veillant à l’alignement des activités sur les priorités stratégiques du département, du complexe et de la Banque.
  2. Examiner et valider le budget et sa mise en œuvre effective.
  3. Rendre compte de l’exécution du programme de travail et proposer des solutions de rechange et des mesures correctives le cas échéant.
  4. Contribuer activement à la conception et au suivi des indicateurs clés de performance du Département.
  Supervision technique des activités du département:
  1. Travailler en étroite collaboration avec les départements régionaux et sectoriels de la Banque pour évaluer les besoins prioritaires en matière de données statistiques afin de soutenir les opérations de la Banque et l’analyse des besoins de développement des pays membres.
  2. Gérer les ressources de la Banque consacrées à la collecte et à la gestion des données statistiques pour améliorer l’efficacité opérationnelle et institutionnelle dans la réalisation des objectifs de développement, tout en supervisant l’exécution du budget administratif du département.
  3. Fournir à la Banque et à ses clients une assistance technique, des services consultatifs et des formations afin de renforcer les capacités des bureaux nationaux de statistiques en matière de collecte et de gestion des données pour une prise de décision éclairée dans les PMR.
  4. Collaborer avec l’Institut africain de développement (ECAD) pour concevoir et mettre en œuvre des indicateurs de prestation de services publics dans les PMR.
  5. Travailler avec les Départements, politique macroéconomique, prévisions et recherche (ECMR) et des économies pays (ECCE) sur la production des rapports sur les perspectives économiques en Afrique et les perspectives économiques régionales.
  6. Travailler en collaboration avec le Département de la mobilisation des ressources et des partenariats (FIRM) afin d’identifier et de mobiliser les ressources pour soutenir la mise en œuvre du programme de travail au sein du département ainsi que des sources de financement pour la formation.
  7. Superviser la préparation de notes de synthèse mensuelles sur les statistiques des pays et régions d’Afrique à l’intention de la haute Direction de la Banque, afin d’éclairer les travaux de la Banque en matière de connaissances, d’assistance technique et de dialogue sur les politiques dans les pays membres régionaux.
  8. Publier régulièrement d’autres mises à jour de données, notamment l’Annuaire statistique et le livre de poche des statistiques de l’Afrique, ainsi que des livres et des rapports sur les statistiques et les méthodes statistiques.
  9. Travailler avec les bureaux nationaux de statistiques pour valider et diffuser les données pertinentes dans les ministères concernés pour une prise de décision éclairée dans les pays africains.
  10. S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par le Chef économiste et Vice-président chargé la recherche, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances.
  Gestion des personnes et des talents:
  1. Veiller à ce que le département soit stratégiquement doté en personnel pour une mise en œuvre efficace des capacités stratégiques du Groupe de la Banque, telles que définies dans les programmes de travail annuels du département.
  2. Constituer, motiver, encadrer et maintenir une équipe efficace.
  3. Mettre en place, avec l’aide du Département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents, pour constituer un pool de talents pour le département en vue de maintenir une prestation de services efficace et d’assurer la continuité des activités.
  4. Constituer et maintenir un réseau d’experts et d’institutions pour soutenir les processus de collecte et de gestion des données de la Banque.
  5. Superviser l’élaboration et la mise en œuvre de protocoles pour la collaboration interdépartementale à l’échelle de la Banque en matière de collecte, de gestion et d’utilisation des données en Afrique.
  Le poste est situé à Abidjan, en Côte d'Ivoire.  

Profil du candidat

Le candidat retenu aura le profil suivant :  

Expérience

  • Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience approfondie et progressive dans le domaine des statistiques et/ou de la gestion des données dans une organisation similaire, dont cinq (5) années à un niveau de direction.
  • Posséder des connaissances et une expérience avérées dans la mise au point et la gestion de techniques de mégadonnées dans des contextes de développement et disposer d’une expérience dans la transformation d’agences et de bureaux de statistiques en Afrique ou ailleurs.
  • Avoir une expérience étendue et approfondie des questions de statistiques et/ou de développement économique en Afrique.
  • Être familiarisé avec le rôle des autres institutions de financement du développement pour répondre aux besoins en données concernant les ODD et les High 5 dans toute l’Afrique.
 

Compétences

  • Faire preuve d’une capacité avérée à constituer et à gérer des équipes internationales d’experts aux horizons culturels et disciplinaires divers.
  • Avoir la capacité de nouer et de gérer des partenariats stratégiques avec un état d’esprit axé sur les résultats.
  • Posséder une forte capacité à traduire les défis de développement en possibilités d’exploitation des connaissances avec une solide connaissance de l’andragogie.
  • Posséder de solides compétences en matière d’analyse, avoir le sens de la négociation et des aptitudes élevées en matière de suivi et d’évaluation.
  • Faire preuve d’un haut degré de diplomatie, de discrétion et de tact, et d’une capacité avérée à travailler dans un contexte d’incertitude.
  • Posséder de solides compétences analytiques et empiriques pour interpréter les données et éclairer la prise de décision ou l’élaboration des politiques.
  • Avoir une capacité à réfléchir de façon stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques.
  • Avoir de solides compétences en matière de leadership et être capable d’attirer, de motiver et de fidéliser du personnel professionnel de grande qualité.
  • Avoir une capacité avérée à prendre des risques opérationnels de manière prudente, à concevoir des approches innovantes et à prendre des décisions efficaces et avisées en temps utile.
  • Faire montre d’excellentes capacités à présenter et à faire accepter ses idées, avoir de bonnes qualités d’écoute, faire preuve d’un engagement à l’égard de la diversité et être capable d’initier et de gérer le changement.
  • Avoir la capacité de nouer des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de la Banque.
  • Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais. Une bonne connaissance pratique de l’autre langue serait un atout.
  • Maîtriser l’utilisation des applications standard de la Suite Office.
 

Caractéristiques personnelles

  • Avoir une connaissance approfondie des questions économiques et de développement en Afrique ; avoir un état d’esprit axé sur la réflexion stratégique et une forte capacité à analyser les situations du point de vue des parties prenantes et à traduire la réflexion stratégique en actions concrètes.
 

Niveau d'éducation

  • Être titulaire au minimum d’un Master en statistiques, mathématiques, économie ou dans une autre discipline pertinente. Un doctorat (PhD) serait un atout important.
  Les femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, comprenant des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation en rapport avec le poste, ainsi que les noms et adresses électroniques de 3 références professionnelles à Mme Auree de Carbon par courriel à l'adresse suivante : adecarbon@carrhure.com  au plus tard le vendredi 15 juillet à 23h59 GMT. Veuillez indiquer dans l'objet du courriel le titre "candidature au poste de "BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR DES STATISTIQUES".   Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER L’ÉQUIPE CHARGÉE DES STATISTIQUES DE LA BANQUE ET DE CONTRIBUER DE MANIÈRE SUBSTANTIELLE À LA CONCEPTUALISATION, À LA CONCEPTION, À LA MISE EN ŒUVRE...

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE CONTRIBUER DE MANIÈRE SUBSTANTIELLE À LA CONCEPTUALISATION, À LA CONCEPTION, À LA MISE EN ŒUVRE ET À L'ASSURANCE DE LA QUALITÉ DE L'ENSEMBLE DU TRAVAIL DE CONNAISSANCE DU GROUPE BANCAIRE

 

La Banque

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquelles les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.  

Le Complexe

La Vice-présidence (ECVP) est principalement chargée d’amener le Groupe de la Banque à donner la priorité à la production, l’analyse, la diffusion, le courtage et la mise en œuvre de solutions du savoir pertinentes dans toutes les priorités opérationnelles des High 5 et les thèmes transversaux de sa stratégie décennale. Ces solutions doivent répondre clairement aux problèmes de développement prioritaires auxquels font face individuellement ou collectivement les pays membres régionaux (PMR), et les PMR doivent être impliqués tant dans leur planification que dans leur mise en œuvre. Au nombre des solutions figurent : i) les recherches touchant aux principaux problèmes de développement auxquels fait face l’Afrique et leur relation avec la gouvernance économique mondiale et les autres biens publics mondiaux majeurs ; ii) les diagnostics pays et les perspectives d’avenir ; iii) le dialogue sur les politiques et les services consultatifs ; iv) les activités liées au savoir économique, sectoriel, et thématique ; v) l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et sous-régionaux ; vi) la préparation, la conception et l’appui à la mise en œuvre des opérations de gestion des finances publiques et de gouvernance ; vii) le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques ; viii) l’assistance technique et les conseils relatifs à la gestion des ressources naturelles par les PMR ; et ix) la diffusion du savoir et l’établissement de réseaux du savoir nationaux, régionaux et interrégionaux.  

Le Département/La Division Qui Recrute

Le Département de la politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche a pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie efficace et solide pour la production, le courtage et la diffusion de connaissances de haute qualité sur différentes questions de développement économique en Afrique. Le Département apporte un appui technique aux unités opérationnelles et aux pays membres régionaux par des travaux d’analyse rigoureux dans les domaines liés à sa stratégie décennale et aux priorités opérationnelles High 5. De même, le Département travaille en partenariat avec diverses parties prenantes internes et externes pour soutenir ou promouvoir un dialogue politique efficace avec les organes de décision au sein et en dehors de la Banque. Les activités du Département s’articulent autour de la politique macroéconomique, de la soutenabilité de la dette et des prévisions d’une part, et de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement d’autre part.  

Le Poste

Le Groupe de la Banque africaine de développement passe aujourd’hui par une phase exaltante d’ajustement stratégique et structurel, évoluant vers un mode de travail plus collaboratif et transversal. Dans le cadre de ce changement, le Complexe ECVP joue un rôle de premier plan dans le processus de repositionnement du Groupe de la Banque en tant qu’organisation innovante et dynamique qui applique efficacement le principe de l’unité d’action. Ce repositionnement consistera plus particulièrement à accroître la visibilité et l’impact politique de la Banque, en intégrant l’analyse critique des questions économiques dans tous les aspects de ses activités, y compris dans ses projets de recherche et ses actions de sensibilisation, ainsi qu’en ce qui concerne son engagement externe auprès des décideurs, des leaders d’opinion et des autres parties prenantes.   Le Directeur/La Directrice du département Politique macroéconomique, prévisions et recherche contribuera de manière substantielle à la conceptualisation, à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’assurance qualité de l’ensemble des produits du savoir du Groupe de la Banque. Le/La candidat(e) retenu(e)fera partie de l’équipe de direction du Complexe et de l’ensemble de la Banque, jouera un rôle clé dans l’amélioration de l’image publique de la Banque relativement à ses activités et mènera des actions de sensibilisation auprès d’un large éventail de parties prenantes externes, tout en gérant une équipe dynamique de professionnels. La Banque africaine de développement recherche une personne justifiant d’une solide expérience en économie, faisant preuve d’une logique claire et de créativité, dotée de capacités d’influence avérées et capable de nouer des relations avec des acteurs clés du monde universitaire, des secteurs privé et public et de la société civile, et de les influencer.   Sous la direction générale du Vice-président, le/la titulaire du poste devra de manière générale assumer les fonctions suivantes :
  1. Aider à fournir un leadership, des orientations et des prestations stratégiques en matière de politique économique et de recherche au sein du Groupe de la Banque, et à éclairer et structurer le travail de ce dernier par des analyses et des orientations solides.
  2. Améliorer et accroître le profil de connaissance externe du Groupe de la Banque, son influence et son impact. Pour ce faire, le titulaire du poste devra assurer une communication crédible et convaincante de l’ambition stratégique de l’institution auprès de publics cibles clés, à savoir notamment les PMR, les décideurs politiques, les leaders d’opinion, les médias, ainsi que d’autres parties prenantes.
  3. Constituer, diriger, gérer, encadrer et accompagner un groupe de premier ordre de chercheurs économistes, de statisticiens et d’analystes politiques afin de renforcer les capacités de la Banque en matière de dialogue politique à l’échelle nationale et régionale.
  Sous la supervision et les conseils de l’Économiste en chef/Vice-président chargé de la recherche économique, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice devra s’acquitter des fonctions suivantes :   Validation et exécution du programme de travail :
  1. Examiner et valider les objectifs et le programme de travail du Département, en veillant à ce qu’ils soient alignés sur les priorités stratégiques de la Banque, du Complexe et du Département.
  2. Superviser leur exécution et fournir des orientations aux équipes le cas échéant.
  3. Examiner et valider le budget, et sa mise en œuvre effective.
  4. Faire rapport sur l’exécution du programme de travail et proposer des mesures alternatives et correctives si nécessaire.
  5. Contribuer activement à la conception et au suivi de la mise en place des indicateurs clés de performance de l’institution.
  Supervision technique des activités du département :
  1. Fournir au Groupe de la Banque et aux pays membres des renseignements économiques sur l’évolution macroéconomique, des projections des variables économiques et financières les plus utilisées relativement à l’économie africaine et aux opérations du Groupe de la Banque.
  2. Analyser l’économie des PMR en mettant l’accent sur les High 5, en utilisant des techniques de pointe et en évaluant les stratégies de développement régionales et continentales, tout en insistant sur l’analyse de la soutenabilité de la dette et l’impact des chocs exogènes majeurs sur les agrégats macroéconomiques et les niveaux de vie.
  3. Participer à des études spéciales visant à améliorer les stratégies et la programmation des opérations du Groupe de la Banque, ou diriger celles-ci.
  4. Élaborer des outils d’analyse appropriés en vue de rationaliser les études économiques et sectorielles de la Banque dans des domaines essentiels tels que l’analyse macroéconomique et l’évaluation de l’impact des projets de développement.
  5. Coordonner la préparation des rapports phares du Groupe de la Banque.
  6. Superviser le traitement des principales publications de la Banque, y compris le Rapport sur le développement en Afrique, la Revue sur le développement en Afrique et les publications statistiques annuelles.
  7. Préparer et apprêter les principales déclarations, allocutions et notes d’information pour le Président et les vice-présidents, lors des réunions de haut niveau, des conférences et des missions officielles dans les pays membres régionaux.
  Gestion des personnes :
  1. Veiller à ce que le Département soit doté des compétences appropriées à tout moment pour la réalisation efficace des objectifs définis dans le programme de travail.
  2. Examiner et valider les besoins en personnel et élaborer, en collaboration avec le département des ressources humaines, les plans de recrutement nécessaires.
  3. Évaluer les performances et le potentiel du personnel et déterminer les besoins en formation.
  4. Mettre en place, avec l’aide du département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents, pour constituer un pool de talents pour le Département en vue de la continuité des activités.
  5. Prévoir une délégation efficace des responsabilités, en donnant au personnel les moyens d’agir à tous les niveaux.
  Relations avec les parties prenantes :
  1. Assurer une collaboration efficace avec les autres départements du Complexe.
  2. Travailler en étroite collaboration avec les départements opérationnels pour assurer la pertinence des connaissances et des travaux de recherche par rapport aux opérations et aux projets de la Banque.
  3. Promouvoir et entretenir des relations avec les institutions chargées des politiques de recherche et de développement économiques, en particulier celles axées sur l’Afrique.
  4. Agir en qualité d’Économiste en chef/Vice-président par intérim du Complexe de recherche économique, de dialogue sur les politiques et de gestion des connaissances, le cas échéant.
  5. S’acquitter d’autres tâches qui lui seraient confiées par l’Économiste en chef/Vice-président.
  Le poste est situé à Abidjan, en Côte d'Ivoire.  

Profil du candidat

Le candidat retenu aura le profil suivant:  

Expérience

  • Justifier d’au moins dix (10) à quinze (15) années d’expérience pertinente, dont au moins cinq (5) années à des postes de direction. (Avoir précédemment travaillé dans des agences de développement multilatérales, bilatérales ou régionales constitue un atout).
  • Être parfaitement au fait des débats contemporains en matière de politique économique, au sens large, tant en Afrique qu’ailleurs, sur la base de la théorie économique orthodoxe et hétérodoxe (avoir des contacts dans le milieu universitaire avec d’autres chercheurs spécialistes des sciences sociales s’intéressant aux questions de développement constitue un avantage concurrentiel).
  • Afficher une solide feuille de route en matière de conceptualisation, de mise en œuvre et de gestion de la recherche macroéconomique ou microéconomique axée sur les politiques, notamment en assurant la qualité des résultats de la recherche de haut niveau ainsi que l’exploitation, la diffusion et la vulgarisation des connaissances.
  • Faire preuve d’une connaissance approfondie du rôle des autres institutions de financement du développement dans la facilitation du partage des connaissances sur les réformes économiques et dans la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement.
 

Compétences

  • Posséder de solides compétences en recherche macroéconomique et microéconomique et justifier de publications dans des revues à comité de lecture réputées et spécialisées dans le domaine concerné ou dans un domaine connexe.
  • Faire preuve de solides compétences techniques et quantitatives, plus particulièrement en ce qui concerne l’utilisation de méthodes statistiques et économétriques dans l’analyse des questions de développement économique et dans les domaines connexes.
  • Démontrer de solides compétences en matière de planification et d’organisation, y compris une capacité avérée à penser de manière stratégique et à appréhender une situation dans sa globalité tout en ayant le souci du détail, des compétences en matière de négociation et de constitution d’équipes, ainsi qu’une capacité avérée à influencer les autres et à présenter des idées.
  • Avoir d’excellentes compétences de communication orale et écrite en français comme en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  • Savoir utiliser les applications courantes de la suite Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; la maîtrise de SAP est hautement souhaitable.
 

Caractéristiques personnelles

  • Être capable d’établir des liens avec les parties prenantes à tous les niveaux, de comprendre leurs intérêts et d’exercer de l’influence sur elles.
  • Pouvoir gérer les demandes de haut niveau d’une organisation complexe, ce qui inclut la capacité à travailler sous pression et à respecter des délais serrés.
 

Niveau d'éducation

  • Être titulaire d’au moins un Doctorat (Ph. D.) d’une université réputée en économie ou dans toute autre discipline pertinente.
  Les femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, comprenant des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation en rapport avec le poste, ainsi que les noms et adresses électroniques de 3 références professionnelles à Mme Auree de Carbon par courriel à l'adresse suivante : adecarbon@carrhure.com  au plus tard le vendredi 15 juillet à 23h59 GMT. Veuillez indiquer dans l'objet du courriel le titre "candidature au poste de "BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR, POLITIQUE MACROÉCONOMIQUE, PRÉVISIONS ET RECHERCHE".   Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE CONTRIBUER DE MANIÈRE SUBSTANTIELLE À LA CONCEPTUALISATION, À LA CONCEPTION, À LA MISE EN ŒUVRE ET À L’ASSURANCE DE LA QUALITÉ DE L’ENSEMBLE DU TRAVAI...

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LES OBJECTIFS DE COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT AFIN D'AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE LA BANQUE DE MANIÈRE STRATÉGIQUE ET CRÉATIVE

  L’organisation Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines, dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction de haut niveau qui pilotera avec succès la mise en oeuvre de cette vision.   Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST.0), le Département de l’évaluation indépendante du développement (IDEV), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), l’Unité de la vérification de la conformité et médiation (BCRM), le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRM), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), l’Unité de sécurité (PSEC), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général (PSEG).   Le Département de la communication et des relations extérieures (PCER) conçoit et met en oeuvre tous les aspects de la stratégie de communication interne et externe de la Banque africaine de développement. Il promeut, projette et protège la réputation institutionnelle de la Banque en tant que première institution de financement du développement en Afrique et leader d’opinion mondial, en faisant connaître ses réalisations, ses projets, leur impact sur les bénéficiaires et le rôle essentiel qu’elle joue dans le développement économique et social de l’Afrique. Le Département élabore de manière créative des informations pertinentes et des contenus éditoriaux pour le site internet et l’intranet de la Banque, les médias numériques, les médias sociaux, les multimédias, les communiqués de presse, les publications et les événements tout en veillant à maintenir son image de marque. Il conseille la Direction sur les questions liées à la réputation et informe de manière stratégique toutes les parties prenantes internes et externes sur la manière dont la Banque contribue à faire évoluer les choses.   La Division chargée de la politique éditoriale et des relations avec les médias soutient et met en oeuvre les objectifs du département en matière de communication interne et externe en supervisant, élaborant, planifiant, préparant et soutenant la communication et l’information institutionnelle. Elle s’occupe notamment du contenu éditorial des publications numériques et imprimées, des avis et communiqués aux médias, du site internet et de l’intranet de la Banque, des médias sociaux et des équipes chargées de l’engagement des parties prenantes. La Division fournit stratégiquement aux parties prenantes internes et externes des informations et un contenu pertinents et en temps voulu, tout en veillant à la bonne compréhension du rôle, des activités et de l’impact de la Banque. La Division chargée de la politique éditoriale et des relations avec les médias a pour objectif général d’améliorer la visibilité de la Banque de manière stratégique et créative.   Le Poste Sous la direction et la supervision générales du Directeur de la communication et des relations extérieures (PCER) et en étroite collaboration avec les autres chefs de division, le Chef de division, politique éditoriale et relations avec les médias oriente, anime et supervise les relations avec les médias, la communication avec le personnel et les médias, le traitement quotidien, la planification et la diffusion de contenus éditoriaux pertinents sur les plateformes multimédias et de communication, la contribution active aux réseaux sociaux, les activités de mobilisation des parties prenantes et la promotion efficace de l’image de marque de la Banque.   Les principales fonctions sont les suivantes :   Gérer le contenu éditorial et les relations avec les médias
  1. Superviser l’élaboration et la production quotidienne d’informations et de contenus éditoriaux pertinents, attrayants et en temps voulu, concernant les activités, les communiqués, les projets et l’impact sur le développement de la Banque, ainsi que ses événements relatifs aux connaissances et à ses opérations.
  2. Soutenir la préparation et la publication de contenu éditorial pour les plateformes de communication internes et externes, notamment le site internet de la Banque, l’intranet, les écrans numériques, les réseaux sociaux et les publications numériques et imprimées.
  3. Le/la titulaire du poste est le/la rédacteur/trice en chef résident(e) chargé(e) d’assurer l’exactitude et la qualité de tout le contenu éditorial du département.
  4. Nouer des relations stratégiques avec les influenceurs des médias nationaux, régionaux et mondiaux.
  5. Suivre et analyser la couverture médiatique des activités et initiatives de la Banque, conseiller promptement le Directeur de la communication et des relations extérieures sur les questions émergentes liées aux médias ou les risques potentiels et suggérer des réponses appropriées.
  6. Organiser des formations pertinentes sur la gestion de l’engagement dans les médias à l’intention de l’équipe de direction.
  7. Élaborer des présentations régulières et innovantes pour positionner la Banque dans les médias de premier plan à travers des articles, interviews, lettres d’opinion, reportages, visites et projets.
  Gérer l’équipe chargée de la politique éditoriale et des relations avec les médias
  1. Gérer et motiver le personnel et les équipes afin de fournir des services efficaces et de haute qualité.
  2. Fixer des objectifs de performance réalistes pour le personnel et les individus.
  3. Fournir des mises à jour sur les projets, des recommandations logistiques et gérer les relations avec les clients.
  4. Travailler en étroite collaboration et au quotidien avec les autres chefs de division et le personnel pour promouvoir le travail d’équipe et atteindre les buts et objectifs du département.
  5. Promouvoir et faciliter les relations avec les complexes, les départements, les bureaux pays et régionaux.
  6. Maintenir des normes élevées d’intégrité professionnelle et de respect dans un environnement multiculturel.
  7. Fournir au Directeur de la communication des rapports hebdomadaires et mensuels de haut niveau.
  8. Effectuer toute autre tâche selon les besoins.
  Promouvoir et mettre en oeuvre des stratégies de communication interne et externe
  1. Travailler en étroite collaboration et au quotidien avec le Directeur de la communication, les autres chefs de division et le personnel pour assurer l’efficacité de la communication, un esprit d’équipe collaboratif et des relations positives avec les clients à l’échelle de la Banque.
  2. Développer activement le contenu éditorial pour le site internet, l’intranet, les réseaux sociaux et les applications mobiles.
  3. Soutenir activement les fournisseurs de contenu pour le site internet, l’intranet et les médias sociaux afin de garantir la rigueur éditoriale et le respect de normes élevées d’excellence en matière de communication.
  4. Superviser la production et la mise au point de publications numériques et imprimées pertinentes, avec le soutien d’autres chefs de division au sein de PCER.
  5. Travailler en étroite collaboration avec les complexes et les départements, y compris, mais sans s’y limiter, le Cabinet, SVP, les RH, les services institutionnels de TI (CHIS) et les bureaux pays et régionaux, afin de garantir la rigueur éditoriale et le respect de normes élevées en matière de communication.
  6. Soutenir et mettre en oeuvre des stratégies de communication interne et externe pertinentes à l’échelle de la Banque, qui répondent aux objectifs et aux besoins de l’organisation et qui sont en phase avec ceux-ci.
  7. Mesurer l’efficacité des messages et des canaux de communication internes et externes et fournir des recommandations concernant la révision et la modification des stratégies, le cas échéant.
  8. Superviser les réponses apportées aux situations de crise par les services de communication interne, en conseillant et en collaborant avec les parties prenantes concernées afin de garantir une gestion efficace de ce type de situation.
  Promouvoir une presse et des médias solides, dynamiques, informés et responsables en Afrique
  1. Soutenir la mise en place d’une presse et de médias solides, dynamiques, responsables et informés en Afrique.
  2. Organiser des forums, des ateliers, des dialogues sur les politiques et des sessions de renforcement des capacités pour promouvoir le développement économique et social régional, susciter l’intérêt du public pour les politiques, les programmes, les projets et l’impact de la Banque, et favoriser leur compréhension.
  3. Faciliter l’accès des médias aux informations publiques.
  Promouvoir la participation des médias régionaux et mondiaux aux événements clés de la Banque
  1. S’assurer que l’image de marque de la Banque est alignée sur sa stratégie et contribue efficacement à promouvoir sa visibilité.

  Ce Poste est basé à Abidjan, Côte d’Ivoire.   Profil du Candidat Le candidat retenu aura le profil suivant :   Expérience
  • Justifier d’au moins huit (8) années d’expérience avérée et pertinente dans le domaine de l’engagement des parties prenantes, de la communication et des médias (dont 4 ans à un poste de  direction) au sein d’une entreprise, d’un organisme à but non lucratif ou d’une organisation multilatérale de développement, avec de solides références en matière de performances, de créativité et de stabilité, ainsi qu’un engagement soutenu dans le(s) poste(s) précédent(s).
  Compétences
  • Posséder des compétences exceptionnelles en communication verbale, écrite et interpersonnelle; être capable de faire des présentations claires et concises en anglais et en français.
  • Disposer d’un dossier attestant de compétences rédactionnelles professionnelles ainsi que des solides aptitudes en matière de production numérique et de médias sociaux.
  • Disposer de solides compétences en gestion avec la capacité d’inspirer et de conduire le changement.
  • Posséder des compétences analytiques et en matière de résolution de problèmes très développées.
  • Avoir de solides compétences en matière de planification et d’organisation pour mener plusieurs tâches à la fois tout en respectant des délais serrés.
  • Maîtriser l’utilisation d’un logiciel de suivi des médias et des applications standard de la suite Microsoft Office, y compris Word, Excel, Access et PowerPoint.
  Caractéristiques personnelles
  • Avoir un souci aigu du détail et être capable d’obtenir des résultats, d’innover et d’exceller.
  • Avoir une excellente approche du client, qui permet d’anticiper les besoins et d’assurer le meilleur service et les meilleures pratiques possibles.
  • Faire preuve d’un excellent jugement sur le plan éditorial et prendre des décisions fondées sur une compréhension claire de la stratégie et des objectifs de communication de la Banque.
  • Avoir la capacité de maintenir des niveaux élevés de confidentialité, d’intégrité professionnelle et de respect dans un environnement multiculturel.
  Éducation
  • Être titulaire d’au moins un master en communication, radiodiffusion, journalisme, relations publiques, études de développement, commerce, ou dans une discipline connexe.
  Les candidatures féminines sont vivement encouragées.   Les candidats doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris des copies du diplôme / degrés le plus élevé, des certificats de formation liés au poste, ainsi que les noms et adresses e-mail de 3 arbitres professionnels à Mme Aurée de Carbon par email à: adecarbon@carrhure.com au plus tard le 6 Mai 2022 à 23h59 GMT. Veuillez indiquer dans l’objet de l'e-mail le titre candidature pour le poste de « BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ CHEF DE DIVISION - POLITIQUE ÉDITORIALE ET RELATIONS AVEC LES MÉDIAS ».   Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.

UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LES OBJECTIFS DE COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT AFIN D’AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE LA BANQUE DE MANIÈRE STRAT...

Closing Date: 20th of October
France
Posted 3 years ago

UNE OPPORTUNITÉ UNIQUE DE DIRIGER LE DEPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER D'UNE FONDATION OEUVRANT POUR L'ENVIRONNEMENT

  À propos de notre client Réputé pour sa capacité à mobiliser et sensibiliser le grand public, les institutions internationales, nationales et locales, et entreprises, notre client est une fondation reconnue d’utilité publique, une grande ONG œuvrant pour l'environnement.   L’opportunité La fondation s’organise autour des activités administratives, financières, informatiques, juridiques et ressources humaines. Afin d’encadrer la fonction finance, notre client recherche son/ sa Directeur/trice Administratif et Financier H/F.   Votre mission principale est de manager l’équipe en charge des aspects administratifs, comptables, financiers et contrôles de gestion pour garantir la fiabilité des informations financières ainsi que de la bonne gestion des fonds reçus. Vous mettez ainsi à disposition de la Direction Générale les outils de pilotage nécessaires au développement soutenable de la Fondation et toute filiale.   Finalité de la fonction (raison d’être de cette fonction dans l’organisation) : Participer, en qualité de membre du Comité Exécutif, à la définition des orientations stratégiques globales de l’association. Être garant de la bonne gestion administrative et financière de l’association, de sa pérennité financière, de la transparence et de la fiabilité des comptes. Définir les axes stratégiques en matière de politique financière et économique, et diriger la mise en œuvre des projets majeurs Finance. Mettre en place les Systèmes d’Information sur le périmètre finance et transverse, dans le cadre d’un plan directeur des systèmes d’information. Assurer la mise en conformité de la fondation avec le cadre légal et normatif français et européen, ainsi qu’avec les standards adoptés au niveau international. Missions principales : Mission 1 : Participation et leadership au sein du comité exécutif
  • Au titre de membre du comité exécutif, contribuer à la vision prospective et à la définition stratégique des priorités de la fondation ; être co-créateur et co-responsable de l’orientation stratégique ; diriger et/ou contribuer à la mise en œuvre des priorités stratégiques et des projets internes transverses.
  • Proposer des actions concrètes, approches innovantes, des améliorations, simplifications ou des réformes des politiques et processus.
  • Contribuer à enrichir les réflexions en ComEx, proposer des sujets prioritaires à aborder et/ou des intervenants internes ou externes 
Mission 2 : Manager la Direction Administrative et Financière
  • Organiser et piloter la Direction administrative et financière, et manager les personnes et services qui lui sont directement rattachés, en conformité avec le budget du Département.
  • Définir et garantir le respect de la politique financière et administrative de la Fondation,
  • Piloter les plans d’action de la Direction et en organiser le suivi par la mise en place de tableaux de bord et d’analyse quantitative et qualitative des indicateurs financiers,
  • Mettre en œuvre les mesures de traitement des risques liés au pilotage financier et a la stratégie financière de la Fondation,
  • Organiser et piloter les projets majeurs de la Fondation portés par le Département.
Mission 3 : Définir, en lien avec la Direction Générale et la Gouvernance, la stratégie et les politiques financières et économiques
  • Proposer et définir les politiques financières alignées avec la stratégie globale de l’association
  • Garantir la pérennité financière de la Fondation et anticiper l’adaptation nécessaire du modèle économique
  • Identifier les risques financiers et proposer les actions correctives
  • Adapter le management et le pilotage financier en fonction de la stratégie de développement
  • Réaliser une veille réglementaire relative au secteur d’activité de la fondation et de sa ou ses filiales.
  • Assurer un contact régulier à l’international
Mission 4 : Piloter le Contrôle de Gestion et animer le processus budgétaire
  • Définir les instruments de pilotage de l’activité, de mesure de la performance et d’aide à la décision
  • Garantir la fiabilité des informations financières ainsi que de la bonne gestion des fonds reçus. Mettre à disposition de la Direction Générale les outils de pilotage nécessaires au développement soutenable de la Fondation et toute filiale.
  • Apporter des données, une analyse et une pédagogie financière et budgétaire au ComEx et aux équipes de la fondation, en particulier lors des exercices budgétaires, évaluation mi-parcours du budget, clôture
Mission 5 : Coordonner la production financière et comptable et gérer les flux financiers
  • Garantir la fiabilité des comptes de l’association et l’établissement des documents financiers et comptables en conformité avec la législation et la réglementation
  • Définir et garantir le respect des procédures comptables et financières
  • Créer, renforcer et adapter les procédures de contrôle interne ayant un impact sur les comptes
  • Suivre et gérer les actifs de l’association et les flux financiers (trésorerie etc.)
  • Gérer les relations avec les établissements bancaires
  • En lien avec le Trésorier et en appui à la Direction Générale, préparer et présenter les plans financiers, les budgets annuels (et leur suivi) et les comptes annuels à présenter au ComEx, aux équipes et aux organes de la gouvernance (Bureau, CA, Comité d’Audit)
  • Gérer les relations avec les commissaires aux comptes sur les aspects d’audit des comptes, les principes et méthodes comptables appliquées et sur la présentation des comptes annuels
  • Assurer des relations régulières avec les organismes de contrôle (Administrations, Cour des Comptes,) et répondre aux audits externes (notamment bailleurs de fonds publics et privés)
  • Veiller à la cohérence et à la pertinence des informations financières communiquées en interne et en externe
Mission 6 : Garantir la mise en conformité juridique de la fondation et de toute filiale
  • Anticiper, maîtriser et gérer les risques juridiques auxquels sont exposés la Fondation et toute filiale
  • Eclairer les choix et protéger la Fondation, son patrimoine et ses dirigeants
  • Gérer les conflictualités et assurer le suivi des actions en justice avec les différentes parties prenantes, tels que clients et fournisseurs
  • Apporter un appui expert aux différentes Directions dans la gestion de leurs dossiers.
  • Conseiller, faciliter et accompagner les décisions et leur mise en œuvre
  • Assurer une veille juridique permanente sur les activités de la Fondation en suivant à la fois l’évolution des réglementations nationales et parfois européennes, notamment en matière fiscale, protection des données et propriété intellectuelle
  • Assurer le suivi et évolutions des polices d’assurance en relation avec le courtier et les compagnies d’assurance
  • Gestion des dossiers legs et donations. Réalisation des biens légués et/ou donnés au mieux des intérêts de la Fondation
En fonction des nécessités du service et de l’organisation du département, ces missions peuvent être amenées à évoluer. Profil recherché Savoirs (connaissances):
  • Anglais
  • Secteur associatif
  • Pédagogie, communication interne
  • Vision stratégique
Savoir-faire (techniques, méthodes)
  • Compétences opérationnelles en comptabilité, contrôle interne, trésorerie, budget et contrôle de gestion
  • Compétences en systèmes d’information
  • Compétences en gestion de projets complexes
  • Management équipe
  • Capacité d’organisation d’un département
Savoir-être (aptitudes comportementales)
  • Hiérarchiser les urgences et les échéances, définir des priorités d'action au quotidien
  • Capacité d’écoute
  • Capacité à analyser et à prendre du recul
  • Capacité à prendre des décisions
  • Capacité à conduire le changement
Autres informations :
  • Type de contrat : CDI Temps plein
  • Salaire : Suivant l’expérience
  • Démarrage : ASAP
  • Location : Région Parisienne, proche de Paris
  • Statut Cadre
  • Coefficient 170
  • Position 3.1
Les candidat(e)s doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation illustrant leur aptitude à occuper le poste ci-dessus en fonction des qualifications, aptitudes et compétences énumérées, ainsi que des copies du diplôme le plus élevé, des certificats de formation liés à l'emploi, et les noms et adresses électroniques de 3 références professionnelles à Mme Aurée de Carbon par courrier électronique à l’adresse suivante : adecarbon@carrhure.com au plus tard le 20 octobre 2021 à 18h00 CET. Veuillez indiquer dans le "Sujet" de l'e-mail le titre "candidature au poste de "directeur/trice administratif et financier ". Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

UNE OPPORTUNITÉ UNIQUE DE DIRIGER LE DEPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER D’UNE FONDATION OEUVRANT POUR L’ENVIRONNEMENT   À propos de notre client Réputé pour sa capacité à mo...

Closing Date: 20th of October
Cote d’Ivoire
Posted 3 years ago

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S GENDER, WOMEN, AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT

  The Company Established in 1964, the African Development Bank (AfDB) is the premier pan-African development institution, promoting economic growth and social progress across the continent. There are 81 member states, including 54 in Africa (Regional Member Countries). The Bank’s development agenda is delivering the financial and technical support for transformative projects that will significantly reduce poverty through inclusive and sustainable economic growth. In order to sharply focus the objectives of the Ten Year Strategy (2013 – 2022) and ensure greater developmental impact, five major areas, all of which will accelerate our delivery for Africa, have been identified for scaling up, namely; energy, agro-business, industrialization, regional integration and improving the quality of life for the people of Africa. The Vice Presidency for Agriculture, Human, and Social Development is a Sector Complex focusing on the Bank’s Ten-Year Strategy High 5s priorities of “Feed Africa” and “Improve Quality of Life for the People of Africa”. The complex objectives are (i) to develop, policy and strategy; (ii) provide deep sector expertise to the Regions by gathering pool of experienced individuals who can be consulted to provide sector expertise on complex transactions; (iii) develop new financing instruments; and (iv) represent the Bank with external stakeholders on aspects of “Feed Africa” and “Improve Quality of Life for the People of Africa”. Within the Complex, the Gender, Women and Civil Society Department is designed to improve coherence and coordination across Complexes on Gender and Civil Society engagement issues. The Department ensures strategic priorities are reflected in resources allocation, enhances monitoring and management of performance, and strengthens the focus on results. The Department also houses a number of special initiatives including the Affirmative Finance Action for Women in Africa (AFAWA), a flagship program of the Bank that aims to bridge the gender gap in access to finance and unleash women’s entrepreneurial capacity across the continent.   The Position Under the general supervision of the Vice President for Agriculture, Human and Social Development, the Director, Gender, Women and Civil Society Department is responsible for the strategic implementation of the department’s objectives and the delivery of operations related to financial inclusion.   Key Functions:
  • Provide intellectual and strategic leadership to the Gender, Women and, Civil Society agenda for the Bank Group, working across technical, geographic, and institutional boundaries to support the delivery of development solutions to a diverse range of clients
  • Oversee the bank-wide implementation of the AFAWA initiative, in partnership with relevant internal and external partners with strong involvement in the design of financial tools and innovative methods to ensure financial inclusion
  • Develop innovative and first-class financial tools in line with commercial banking norms to promote women access to financing opportunities and investments
  • Build partnerships with internal and external stakeholders and engage at the senior-most levels to coordinate and mobilize resources to achieve the Bank Group’s strategic goals
  • Lead the implementation of the Bank Group’s strategic framework on gender equality and women empowerment, ensuring the mainstreaming of gender across the Group’s portfolio from project design to implementation, including M&E mechanisms
  • Lead the implementation of the Bank Group’s strategic framework on Civil Society engagement, to institutionalize strategic partnership with the sector from policy dialogue to project implementation
  • Develop a pipeline of high impact research and Economic & Sector Work on Gender, Women, and Civil society to support evidence-based policy dialogue and advisory services
  • Coordinate the Bank Group’s relationships with external partners to enhance collaboration and share best practices on gender equality, women empowerment through women entrepreneurship and financial access, and civil society engagement agenda in Africa and the world
  • Advise the Bank Group on emerging matters of strategic, policy, and institutional significance related to the Gender, Women, and Civil Society agenda across its activities
  Candidate Profile Experience
  • Proven experience with commercial and/or investment banking systems in Africa.
  • Have a minimum of ten (10) years of progressive experience in development in an international organization or similar institution in the financial services sector, commercial or investment banking, academia, or civil society, with preferably five (5) years of experience at a managerial level.
  • Solid knowledge and a good grasp of socio-economic and development issues in Africa.
  • Experience coordinating or leading corporate assignments across institutional boundaries.
  • Demonstrated strong leadership qualities and operational track record of excellence in achieving results.
  • Proven leadership and team-building skills and ability to work in a multicultural environment.
Skills
  • Demonstrated ability to take prudent business risks, develop innovative approaches and make effective, timely, and well-determined decisions.
  • Knowledge of the practices of major bilateral and multilateral partner development agencies in African countries or other developing countries.
  • Ability to network and build partnerships with a broad range of internal and external stakeholders.
  • Ability to work independently, demonstrate creativity and innovation, and display a high level of integrity.
Personal characteristics
  • Ability to communicate effectively (written and oral) in English and French. Working knowledge of Arabic is an asset.
  • Competence in the use of standard Microsoft Office applications (Word, Excel, Access, PowerPoint); knowledge of SAP is desirable.
Education Level
  • A minimum of a Master’s degree in Gender, Economic Development, Business Administration, Management, or other related disciplines.
  The position is located in Abidjan, Côte d’Ivoire.   The African Development Bank is an equal opportunities employer. Female candidates are strongly encouraged to apply.   THIS POSITION HAS BEEN PREVIOUSLY ADVERTISED. CANDIDATES WHO PREVIOUSLY APPLIED FOR THE POSITION SHOULD NOT RE-APPLY.   Applicants should send an up-to-date CV and a one-page cover letter, including copies of the highest diploma/degree, training certificates related to the position, and names and email addresses of 3 professional referees to Ms. Auree de Carbon by email at: adecarbon@carrhure.com no later than October 20th, 2021 11:59 GMT. Please indicate in the 'Subject' of the email the title 'application for the post of ‘AFRICAN DEVELOPMENT BANK _ DIRECTOR, GENDER, WOMEN AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT.   Only shortlisted candidates will be contacted for an interview.

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S GENDER, WOMEN, AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT   The Company Established in 1964, the African Development Bank (AfDB) is the premi...

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LE DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

  L’organisation Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration régionale et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Vice-présidence chargée du « développement agricole, humain et social » est un complexe sectoriel axé sur les objectifs prioritaires « Nourrir l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines » des High 5 de la stratégie décennale de la Banque. Le complexe poursuit les objectifs suivants : i) élaborer des politiques et des stratégies ; ii) fournir une expertise sectorielle pointue aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise sur les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) servir de porte-parole de la Banque en la représentant auprès des parties prenantes externes sur les aspects liés aux priorités « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Rattaché au Complexe AHVP, le département chargé du Genre, des Femmes et de la Société civile a pour mission d’améliorer la cohérence et la coordination, entre les complexes, des questions liées au genre et à l’engagement de la société civile. Le Département veille à ce que les priorités stratégiques guident l’affectation des ressources, améliore la surveillance et la gestion des performances et renforce l’accent mis sur les résultats. Il supervise également un certain nombre d’initiatives spéciales, notamment l’Initiative Action positive pour le financement en faveur des femmes en Afrique (AFAWA), un programme phare de la Banque qui vise à combler le déficit de financement qui affecte les femmes en Afrique et à libérer la capacité entrepreneuriale des femmes à travers le continent.   Le Poste Sous la supervision générale du Vice-président chargé du développement agricole, humain et social, le Directeur du département chargé du Genre, des Femmes et de la Société civile est responsable de la mise en oeuvre stratégique des objectifs que poursuit le Département.   Principales Fonctions :
  • Apporter un leadership intellectuel et stratégique au programme du Groupe de la Banque axé sur le genre, les femmes et la société civile, en dépassant les frontières techniques, géographiques et institutionnelles pour soutenir la mise en place de solutions de développement destinées un large éventail de clients.
  • Superviser la mise en oeuvre de l’initiative AFAWA à l’échelle de la Banque, en partenariat avec les partenaires internes et externes concernés, avec un fort engagement dans la conception d’outils financiers et de méthodes innovantes pour assurer l’inclusion financière.
  • Développer des instruments financiers innovants et de qualité supérieure, conformes aux normes des banques commerciales, afin de promouvoir l’accès des femmes aux mécanismes de financement et d’investissement.
  • Conclure des partenariats avec les parties prenantes internes et externes et s’entendre aux plus hauts niveaux pour coordonner et mobiliser des ressources afin d’atteindre les objectifs stratégiques du Groupe de la Banque.
  • Diriger la mise en oeuvre du cadre stratégique du Groupe de la Banque sur l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes, en veillant à l’intégration des questions de genre dans le portefeuille du Groupe, dès la conception des projets et tout au long de leur mise en oeuvre, notamment grâce aux mécanismes de suivi et d’évaluation.
  • Diriger la mise en oeuvre du cadre stratégique du Groupe de la Banque sur l’engagement de la société civile, pour institutionnaliser le partenariat stratégique avec les secteurs, dès le lancement du dialogue politique et tout au long la mise en oeuvre des projets.
  • Élaborer une série d’études et de travaux économiques et sectoriels à fort impact sur le genre, les femmes et la société civile pour soutenir le dialogue politique et les services de conseils en se basant sur des données probantes.
  • Assurer la coordination des relations entre le Groupe de la Banque et les partenaires extérieurs afin de renforcer la collaboration et de partager les meilleures pratiques en matière d’égalité des genres, d’autonomisation des femmes par le biais de la promotion de l’entrepreneuriat féminin, d’accès aux services financiers et d’engagement de la société civile en Afrique et dans le monde.
  • Conseiller le Groupe de la Banque sur les questions émergentes d’importance stratégique, politique et institutionnelle liées au programme axé sur le genre, les femmes et la société civile dans ses différentes activités.
  Ce Poste est basé à Abidjan, Côte d’Ivoire.   Profil Expérience
  • Avoir une solide expérience dans le domaine des banques commerciales ou de services bancaires d’investissement en Afrique.
  • Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés au sein d’une organisation internationale ou d’une institution similaire dans le secteur des services financiers, dans des banques commerciales ou d’investissement, dans le milieu universitaire ou encore dans des organes de la société civile, avec de préférence cinq (5) ans d’expérience à des postes de direction.
  • Avoir une solide connaissance et une bonne maîtrise des enjeux socioéconomiques et de développement en Afrique.
  • Avoir une expérience dans la coordination ou la direction de missions opérationnelles au-delà des frontières institutionnelles.
  • Démontrer de solides qualités de chef de file et afficher une feuille de route opérationnelle d’excellence en matière d’obtention de résultats.
Compétences
  • Être capable de prendre des risques opérationnels mesurés, de développer des approches innovantes et de prendre des décisions efficaces, opportunes et éclairées.
  • Être au fait des pratiques des principales agences de développement bilatérales et multilatérales dans les pays africains ou d’autres pays en développement.
  • Savoir établir et entretenir des réseaux et des partenariats avec un large éventail de parties prenantes internes et externes.
  • Pouvoir travailler de manière autonome, faire preuve de créativité, d’innovation et d’un haut niveau d’intégrité.
  • Être doté de compétences avérées en matière de leadership et de consolidation d’équipe et être en mesure de travailler dans un environnement multiculturel.
Caractéristiques personnelles
  • Être capable de communiquer efficacement en anglais ou en français. La connaissance pratique de l’arabe est un atout.
  • Maîtriser l’utilisation d’applications logicielles courantes de MS Office, notamment Word, PowerPoint, Access et Excel. Une connaissance de SAP serait un atout.
Éducation
  • Être titulaire d’au moins un Master dans le domaine du genre, du développement économique, de l’administration des affaires, de la gestion ou dans toute autre discipline pertinente.
  Les candidatures de femmes et de ressortissant(e)s de pays en développement sont vivement encouragées.   CE POSTE A DEJA ETE PUBLIE. LES CANDIDAT(E)S QUI ONT DEJA POSTULE A CE POSTE NE DEVRAIENT PAS FAIRE A NOUVEAU ACTE DE CANDIDATURE.   Les candidat(e)s doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris des copies du diplôme / degrés le plus élevé, des certificats de formation liés au poste, ainsi que les noms et adresses e-mail de 3 arbitres professionnels à Mme Aurée de Carbon par email à : adecarbon@carrhure.com au plus tard le 20 octobre (à minuit - GMT). Veuillez indiquer dans l’objet de l'e-mail le titre « candidature pour le poste de « BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR, DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE » ». Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LE DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT   L’organisation Créée en 1964, la B...

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LE DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

L’organisation

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro- industrie, l’industrialisation, l’intégration régionale et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Vice-présidence chargée du « développement agricole, humain et social » est un complexe sectoriel axé sur les objectifs prioritaires « Nourrir l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines » des High 5 de la stratégie décennale de la Banque. Les objectifs du complexe sont : i) élaborer la politique et la stratégie dans ce domaine ; ii) fournir une expertise sectorielle pointue aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise sur les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) servir de porte-parole de la Banque en la représentant auprès des parties prenantes externes et en intervenant sur tous les aspects des objectifs prioritaires « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des Africains ». Au sein du Complexe, le Département chargé du genre, des femmes et de la société civile est conçu pour améliorer la cohérence et la coordination des efforts des complexes sur les questions de genre et l’engagement de la société civile. Le Département veille à ce que les priorités stratégiques guident l’affectation des ressources, améliore la surveillance et la gestion des performances et renforce l’accent mis sur les résultats. Il supervise également un certain nombre d’initiatives spéciales, notamment l’Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA), un programme phare de la Banque qui vise à combler le déficit de financement qui affecte les femmes en Afrique et à libérer la capacité entrepreneuriale des femmes à travers le continent.

Le Poste

Sous la supervision générale du Vice-président chargé du développement agricole, humain et social, le/la Directeur/trice du Département chargé du genre, des femmes et de la société civile est responsable de la mise en œuvre stratégique des objectifs du département.

Principales Fonctions :

  • Apporter un leadership intellectuel et stratégique au programme du Groupe de la Banque axé sur le genre, les femmes et la société civile, en dépassant les frontières techniques, géographiques et institutionnelles pour soutenir la mise en place de solutions de développement chez un large éventail de clients.
  • Conclure des partenariats avec les parties prenantes internes et externes et s’entendre aux plus hauts niveaux pour coordonner et mobiliser des ressources afin d’atteindre les objectifs stratégiques du Groupe de la Banque.
  • Diriger la mise en œuvre du cadre stratégique du Groupe de la Banque sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, en veillant à l’intégration des questions de genre dans le portefeuille du Groupe, dès la conception des projets et tout au long de leur mise en œuvre, notamment grâce aux mécanismes de suivi et d’évaluation.
  • Superviser à l’échelle de la Banque la mise en œuvre de l’initiative AFAWA, en partenariat avec les partenaires internes et externes concernés.
  • Diriger la mise en œuvre du cadre stratégique du Groupe de la Banque sur l’engagement de la société civile, pour institutionnaliser le partenariat stratégique avec les secteurs, dès le lancement du dialogue politique et tout au long la mise en œuvre des projets.
  • Élaborer une série d’études et de travaux économiques et sectoriels à fort impact sur le genre, les femmes et la société civile pour soutenir le dialogue politique et les services de conseils en se basant sur des données probantes.
  • Coordonner les relations du Groupe de la Banque avec les partenaires. externes pour renforcer la collaboration et partager les meilleures pratiques dans le cadre du programme axé sur l’égalité des sexes et l’engagement de la société civile en Afrique et dans le monde.
  • Conseiller le Groupe de la Banque sur les questions émergentes d’importance stratégique, politique et institutionnelle liées au programme axé sur le genre, les femmes et de la société civile.
  • Diriger de manière proactive une équipe dynamique et en pleine croissance, tout en favorisant le maintien d’un environnement qui stimule et récompense l’innovation, la créativité et l’obtention de résultats ; promouvoir la collaboration et faciliter le travail entre les équipes et entre les unités organisationnelles.

Ce Poste est basé à Abidjan, Côte d’Ivoire

Profil

Expérience

·        Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente dans le développement au sein d’une organisation internationale ou d’une institution similaire dans le secteur des services financiers, du milieu universitaire ou de la société civile, avec de préférence cinq (5) ans d’expérience à un poste d’encadrement.

·        Avoir une solide connaissance et une bonne maîtrise des enjeux socio-économiques et de développement en Afrique.

·        Être capable de prendre des risques opérationnels mesurés, de développer des approches innovantes et de prendre des décisions efficaces, opportunes et éclairées.

·        Avoir une expérience dans la coordination ou la direction de missions opérationnelles à travers l’organisation institutionnelle.

Compétences

  • Connaitre les pratiques des principales agences de développement bilatérales et multilatérales dans les pays africains ou d’autres pays en développement.
  • Savoir établir et entretenir des réseaux et des partenariats avec un large éventail de parties prenantes internes et externes.
  • Démontrer de solides qualités de leader et avoir de très bons antécédents opérationnels dans l’obtention de résultats.
  • Savoir travailler de manière autonome, faire preuve de créativité, d’innovation et d’un haut niveau d’intégrité.
  • Savoir mener une équipe et la consolider au besoin et être en mesure de travailler dans un environnement multiculturel

Caractéristiques personnelles

  • Être capable de communiquer efficacement en anglais ou en français. La connaissance pratique de l’arabe est un atout.
  • Maîtriser l’utilisation d’applications logicielles courantes de MS Office, notamment Word, PowerPoint, Access et Excel. Une connaissance de SAP serait un atout.

Éducation

  • Être titulaire d’au moins un Master 2 en Genre, Développement Économique, Administration des Affaires, Gestion ou autres disciplines connexes.

Les candidatures de femmes et de ressortissant(e)s de pays en développement sont vivement encouragées.

Les candidat(e)s doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris des copies du diplôme / degrés le plus élevé, des certificats de formation liés au poste, ainsi que les noms et adresses e-mail de 3 arbitres professionnels à Mme Aurée de Carbon par email à : adecarbon@carrhure.com au plus tard le 28 juin à 23H59 GMT. Veuillez indiquer dans l’objet de l'e-mail le titre « candidature pour le poste de « BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR, DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE » ».

 

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

Job Features

Job CategoryDirector

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRIGER LE DÉPARTEMENT CHARGÉ DU GENRE, DES FEMMES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT L’organisation Créée en 1964, la Banque a...

Closing Date: 28th of June
Abidjan, Cote d’Ivoire
Posted 3 years ago
AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S GENDER, WOMEN AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT

The Organization

Established in 1964, the African Development Bank (AfDB) is the premier pan-African development institution, promoting economic growth and social progress across the continent. There are 81 member states, including 54 in Africa (Regional Member Countries). The Bank’s development agenda is delivering the financial and technical support for transformative projects that will significantly reduce poverty through inclusive and sustainable economic growth. In order to sharply focus the objectives of the Ten Year Strategy (2013 – 2022) and ensure greater developmental impact, five major areas, all of which will accelerate our delivery for Africa, have been identified for scaling up, namely; energy, agro-business, industrialization, regional integration and improving the quality of life for the people of Africa. The Vice Presidency for Agriculture, Human, and Social Development is a Sector Complex focusing on the Bank’s Ten-Year Strategy High 5s priorities of “Feed Africa” and “Improve Quality of Life for the People of Africa”. The complex objectives are (i) to develop, policy and strategy; (ii) provide deep sector expertise to the Regions by gathering pool of experienced individuals who can be consulted to provide sector expertise on complex transactions; (iii) develop new financing instruments; and (iv) represent the Bank with external stakeholders on aspects of “Feed Africa” and “Improve Quality of Life for the People of Africa”. Within the Complex, the Gender, Women and Civil Society Department is designed to improve coherence and coordination across Complexes on Gender and Civil Society engagement issues. The Department ensures strategic priorities are reflected in resources allocation, enhances monitoring and management of performance, and strengthens the focus on results. The Department also houses a number of special initiatives including the Affirmative Finance Action for Women in Africa (AFAWA), a flagship program of the Bank that aims to bridge the gender gap in access to finance and unleash women’s entrepreneurial capacity across the continent.

The Position

Under the general supervision of the Vice President for Agriculture, Human and Social Development, the Director, Gender, Women and Civil Society Department is responsible for the strategic implementation of the department’s objectives.

Key Functions:

  • Provide intellectual and strategic leadership to the Gender, Women and, Civil Society agenda for the Bank Group, working across technical, geographic, and institutional boundaries to support the delivery of development solutions to a diverse range of clients
  • Build partnerships with internal and external stakeholders and engage at the senior-most levels to coordinate and mobilize resources to achieve the Bank Group’s strategic goals
  • Lead the implementation of the Bank Group’s strategic framework on gender equality and women empowerment, ensuring the mainstreaming of gender across the Group’s portfolio from project design to implementation, including M&E mechanisms
  • Oversee the bank-wide implementation of the AFAWA initiative, in partnership with relevant internal and external partners
  • Lead the implementation of the Bank Group’s strategic framework on Civil Society engagement, to institutionalize strategic partnership with the sector from policy dialogue to project implementation
  • Develop a pipeline of high impact research and Economic & Sector Work on Gender, Women and Civil society to support evidence-based policy dialogue and advisory services
  • Coordinate the Bank Group’s relationships with external partners to enhance collaboration and share best practices on the gender equality and civil society engagement agenda in Africa and the world
  • Advise the Bank Group on emerging matters of strategic, policy and institutional significance related to the Gender, Women and Civil Society agenda across its activities
  • Proactively lead a dynamic and growing team, and foster an environment that stimulates and rewards innovation, creativity, and accountability for results; promote collaboration and facilitate teamwork across teams and across organizational units

Candidate Profile

Experience

  • Have a minimum of ten (10) years of progressive experience in development in an international organization or similar institution in the financial services sector, academia, or civil society, with preferably five (5) years of experience at a managerial level
  • A solid knowledge and good grasp of socio-economic and development issues in Africa
  • Demonstrated ability to take prudent business risks, develop innovative approaches and make effective, timely and well-determined decisions
  • Experience coordinating or leading corporate assignments across institutional boundaries

Skills

  • Knowledge of the practices of major bilateral and multilateral partner development agencies in African countries or other developing countries
  • Ability to network and build partnerships with a broad range of internal and external stakeholders
  • Demonstrated strong leadership qualities and operational track record of excellence in achieving results
  • Ability to work independently, demonstrate creativity and innovation, and display a high level of integrity
  • Proven leadership and team building skills and ability to work in a multicultural environment

Personal characteristics

  • Ability to communicate effectively (written and oral) in English and French. Working knowledge of Arabic is an asset
  • Competence in the use of standard Microsoft Office applications (Word, Excel, Access, PowerPoint); knowledge of SAP is desirable

Education Level

  • A minimum of a Master’s degree in Gender, Economic Development, Business Administration, Management or other related disciplines

The position is located in Abidjan, Côte d’Ivoire

Applications from women and nationals of developing countries are strongly encouraged. Applicants should send an up-to-date CV and a one-page cover letter, including copies of the highest diploma/degree, training certificates related to the position, and names and email addresses of 3 professional referees to Ms. Auree de Carbon by email at: adecarbon@carrhure.com  no later than June 28th 2021 23:59 GMT. Please indicate in the 'Subject' of the email the title 'application for the post of ‘AFRICAN DEVELOPMENT BANK _ DIRECTOR, GENDER, WOMEN AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT.   Only shortlisted candidates will be contacted for an interview.

Job Features

Job CategoryDirector

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S GENDER, WOMEN AND CIVIL SOCIETY DEPARTMENT The Organization Established in 1964, the African Development Bank (AfDB) is the premier ...

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRECTION DU DÉPARTEMENT DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

  L’organisation Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration régionale et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.   La Vice-présidence chargée de l’agriculture et du développement humain et social est un Complexe sectoriel axé sur la mise en œuvre de la stratégie décennale de la Banque et sur deux des priorités des High 5 : « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Le Complexe poursuit les objectifs suivants : i) l’élaboration de politiques et de stratégies ; ii) la mise à la disposition des régions d’une expertise sectorielle pointue en constituant un pool d’individus expérimentés que l’on peut consulter pour fournir leur expertise dans le cadre de transactions complexes ; iii) l’élaboration de nouveaux instruments de financement ; iv) le montage, la mise en œuvre et la gestion du portefeuille des programmes et projets dans les pays membres régionaux ; v) la représentation de la Banque auprès de parties prenantes externes, le Vice-président jouant le rôle de porte-parole de l’institution sur les questions liées aux priorités « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de la vie des populations africaines ».   Le Département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement est chargé de la coordination des activités de la Banque liées à la mise en valeur des ressources en eau et à l’assainissement afin de renforcer les synergies et contribuer à la réalisation de l’ensemble des High 5 (Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines). Le département dirige les actions de la Banque en faveur la transformation économique de l’Afrique par l’identification et la promotion de solutions durables et intégrées dans la chaîne de valeur de l’eau et de l’assainissement. Il apporte également un soutien aux centres régionaux dans le cadre du développement et de la promotion de nouvelles connaissances, de nouvelles approches et de nouveaux outils pour la mise en valeur et la gestion vertes et inclusives des ressources en eau et en vue de l’amélioration de l’assainissement. Pour ce faire, le département pilote l’intensification des contributions de la Banque aux efforts de l’Afrique pour parvenir à la sécurité hydrique et à l’assainissement en vue d’une transformation socioéconomique durable.   Le Poste Relevant du Vice-président chargé de l’agriculture et du développement humain et social, le/la Directeur/trice du Département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement est chargé d’assurer le leadership et la supervision du personnel et des programmes de travail de trois divisions, à savoir : i) la division de la coordination et des partenariats pour l’eau (AHWS.1) ; et la division de la sécurité hydrique et de l’assainissement couvrant les régions Est et Sud ainsi que le Nigeria (AHWS.2) ; et la division de la sécurité hydrique et de l’assainissement couvrant les régions Ouest, Centrale et Nord (AHWS.3). Le Directeur du Département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement est également responsable de la Facilité africaine de l’eau (FAE). Ses principaux objectifs professionnels sont :
  1. Piloter l’élaboration et l’examen de la politique et du travail stratégique de la Banque en matière de mise en valeur des ressources en eau et d’assainissement ;
  2. Diriger l’identification, la conception et la mise en œuvre des opérations dans les pays membres en s’assurant de leur qualité technique ;
  3. Renforcer les capacités de recherche et d’innovation scientifiques de l’Afrique dans le secteur de l’eau ; élaborer et diffuser des connaissances et fournir des orientations ainsi qu’une expertise technique à divers unités et complexes de la Banque ;
  4. Piloter la contribution du département aux efforts de mobilisation de ressources de la Banque pour les secteurs et initiatives pertinents, en favorisant des partenariats stratégiques avec des organisations multilatérales et bilatérales ainsi qu’avec des organisations régionales, afin de mobiliser des fonds et des connaissances ;
  5. Concevoir et mettre en œuvre des mécanismes de financement innovants, ainsi que des approches techniques et managériales pour promouvoir l’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement entre les différents pays membres régionaux, notamment par des partenariats public-privé, et veiller à l’amélioration de la gouvernance globale du secteur de l’eau ;
  6. Héberger, coordonner et piloter les diverses initiatives de mise en valeur des ressources en eau et d’amélioration de l’assainissement au sein de la Banque et garantir leur efficacité et efficience en matière d’impact ;
  7. Diriger le Comité de coordination sur l’eau de la Banque.
  Responsabilités : Direction et supervision du département
  1. Piloter et administrer l’orientation stratégique des trois divisions, de même que des initiatives hébergées au sein du département (l'Initiative pour l'alimentation en eau et l'assainissement en milieu rural (IAEAR) et la Facilité africaine de l'eau (FAE)) ; évaluer leur performance, promouvoir et organiser le travail d’équipe entre les membres du personnel pour réaliser les objectifs du département ;
  2. Déterminer et gérer les besoins en ressources humaines et financières du département ; participer à la sélection du personnel, allouer et fournir un appui à la gestion aux membres du personnel et faciliter la réalisation de tout leur potentiel de performance dans le cadre des travaux techniques ; déterminer les besoins de formation et de développement de carrière du personnel ; approuver leurs programmes de travail et leurs évaluations annuels des performances ; et régler les litiges/plaintes graves du personnel ;
  3. Piloter et coordonner le programme de travail du département, identifier les priorités et allouer des ressources pour la réalisation en temps voulu des produits ; favoriser le travail d’équipe et la communication entre les membres du personnel au sein du département et au-delà des frontières de l’Organisation ; exécuter le programme de travail du département, assurer le contrôle de la gestion des activités menées ; et veiller à ce que les indicateurs clés de performance fixés pour le département soient atteints ;
  4. Assurer la supervision des tâches programmatiques et administratives nécessaires au fonctionnement du département, y compris la préparation des budgets, l’établissement de rapports sur les performances du département et l’évaluation des performances du personnel ; recruter le personnel en tenant dûment compte des valeurs institutionnelles ; et gérer, guider, développer et former le personnel sous sa supervision ;
  5. Prendre part aux réunions de l’équipe de direction du département, du Comité de coordination sur l’eau et/ou les présider, ainsi que les réunions des donateurs et des partenaires concernant les initiatives et des fonds fiduciaires placés sous l’autorité du département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement, de même que d’autres réunions en rapport avec le travail du département ;
  6. Promouvoir un environnement qui stimule et récompense l’innovation, la créativité et la responsabilisation au titre des résultats et motiver le personnel afin de contribuer à la réalisation d’un impact significatif sur le développement.
Élaboration et suivi des politiques et stratégies sectorielles
  1. Fournir une expertise et assurer le leadership en matière d’élaboration et d’examen des politiques, stratégies, règles, règlements, normes et standards du Groupe de la Banque, notamment en ce qui concerne la mise en valeur et la gestion des ressources en eau, l’assainissement et l’hygiène, dans la perspective des High 5 et en réponse aux tendances émergentes ainsi qu’aux besoins des pays membres régionaux.
  2. Fournir des avis sur la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles pertinentes au sein de la Banque et les promouvoir.
  3. Contrôler la qualité professionnelle des rapports et documents produits au sein du département.
Développement des activités opérationnelles
  1. Élaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi des plans opérationnels, des indicateurs clés de performance (IPC), des budgets et des objectifs du département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement.
  2. Identifier les opportunités et promouvoir les initiatives qui permettent au département de la mise en valeur des ressources en eau et de l'assainissement d’accroître son impact ou de fournir des services innovants et Différenciés ;
  3. Élaborer des programmes de travail conformes à la stratégie du secteur et aux objectifs prioritaires des High 5 ;
  4. Élaborer une bonne réserve d’opérations non souveraines dans le secteur ;
  5. Superviser la création, l’exécution et la gestion du portefeuille d’opérations non souveraines en matière d’approvisionnement en eau.
Élaboration et adoption des connaissances sectorielles et réseautage
  1. Améliorer la gestion des connaissances et fournir des orientations techniques/services consultatifs et une expertise aux centres régionaux et encourager la cohérence de l'action de la Banque en matière de mise en valeur et de gestion des ressources en eau, ainsi qu'en matière d'assainissement et d'hygiène.
  2. Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre de mécanismes de financement innovants, ainsi que d’approches techniques et de gestion visant à promouvoir l’accès à l’eau et à l’assainissement entre les pays membres régionaux, notamment par le biais de partenariats public-privé et l’amélioration de la gouvernance globale de ces secteurs. Le Directeur facilitera également la fonction de coordination chargée des activités liées au secteur de l’eau au sein de la Banque ;
  3. Fournir des avis au Vice-président et au Président de la Banque sur les questions liées à la mise en valeur des ressources en eau, à l’assainissement et à l’hygiène et défendre les documents émanant du département au Conseil d’administration ;
  4. Approuver et donner des avis sur la mise en place et le fonctionnement des diverses communautés de pratique - les pools de personnes expérimentées que l'on peut consulter pour fournir des avis techniques/services consultatifs et une expertise au sujet des transactions et opérations complexes aux centres régionaux ;
  5. Promouvoir et contribuer au renforcement des capacités de recherche et d’innovation scientifiques de l’Afrique dans le secteur de l’eau.
  6. Nouer et entretenir des relations de coopération et de cofinancement avec d’autres organismes et organisations de développement ; conduire des missions importantes et sensibles auprès des pays membres et des organisations et organismes partenaires ; représenter le Groupe de la Banque dans les grandes conférences et réunions internationales, en particulier celles portant sur la mise en valeur et la gestion des ressources en eau, l’assainissement et l’hygiène.
  7. Fournir des avis et une expertise technique pour faciliter le rôle du Vice-président en sa qualité de porte- parole de la Banque auprès de publics extérieurs ;
  8. Soutenir l’exécution de la Stratégie Nourrir l'Afrique pour accroître la contribution du secteur de l’eau en matière de sécurité alimentaire et nutritionnel, ainsi que de la Stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique visant à renforcer la contribution du secteur de l’eau à la création d’emplois pour les jeunes, ainsi que des stratégies liées à la santé et au développement humain ;
  9. Représenter la Banque au sein des conseils d’administration, des comités et des panels d’initiatives mondiales et régionales clés pour le secteur de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement, tels que le Conseil mondial de l’eau et le Forum mondial de l’eau ;
  10. Faire office de Vice-président par intérim du Complexe de l’agriculture et du développement humain et social, le cas échéant.
  11. S’acquitter de toute autre tâche que pourrait lui confier le Vice-président.
  D'autres paramètres importants pour ce poste comprennent : Le poste relève du Vice-Président de l’agriculture et du développement humain et social Ce Poste est basé à Abidjan, Côte d’Ivoire Langues : communiquer et de rédiger efficacement en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.   Profil du Candidat Sous la supervision générale du Vice-président chargé de l’agriculture et du développement humain et social, le Directeur du Département de la mise en valeur des ressources en eau et de l’assainissement gère le personnel du département, planifie, organise, supervise et dirige les activités pour garantir une assistance efficiente et efficace du Groupe de la Banque. De façon spécifique, le titulaire du poste assume les fonctions ci-après :

Expérience
  • Justifier d’un minimum de dix (10) années d’expérience étendue et progressive acquise dans une institution financière ou de développement reconnue au plan international, dont cinq (5) années d’expérience professionnelle à un niveau d’encadrement ;
  • Justifier d’une expérience en matière de développement et d’appui aux politiques dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement en Afrique constituerait un atout.
  • Être familier du travail d’autres institutions multilatérales et bilatérales de financement du développement ainsi du travail du secteur privé constituerait un atout
  • Posséder une expérience du secteur privé constitue un avantage supplémentaire
  • Être reconnu en tant que leader d’opinion au niveau extérieur en manière de développement et de gestion des ressources en eau, d’assainissement et d’hygiène
Compétences
  • Avoir une connaissance des politiques, règles, procédures et pratiques opérationnelles de la Banque ou d’une institution comparable ;
  • Avoir des connaissances du développement intégré des ressources en eau, en matière de recherche et de politiques, en particulier en ce qui concerne l’eau, les inégalités, la santé publique, le développement social ou dans un domaine connexe ;
  • Être capable d’analyser et d’évaluer les questions cruciales relatives à un large spectre de problèmes socioéconomique et fournir des avis stratégiques ;
  • Avoir une expérience en matière de planification, d’organisation, d’orientation et de coordination des activités de départements similaires, ainsi qu’en matière de supervision des chefs de division et du personnel des départements, d’organisation d’équipes et de fourniture d’appui managérial ;
  • Avoir une expérience en matière de fourniture de produits et de services opérationnels de haute qualité (analyses économiques, recommandations de recherche, études et examens sectoriels) en appui au travail de la Banque.
Caractéristiques personnelles
  • Être capable de communiquer et de rédiger efficacement en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  • Maîtriser l’utilisation des applications standard de la suite Microsoft Office.
Éducation
  • Être titulaire au moins d’un Master 2 en Ingénierie des Ressources en Eau, en Ingénierie de l’Assainissement, en Économie, en Sciences Sociales ou dans des disciplines étroitement liées.
  Les candidatures de femmes et de ressortissant(e)s de pays en développement sont vivement encouragées.   Les candidat(e)s doivent envoyer un CV à jour et une lettre de motivation d'une page, y compris des copies du diplôme / degrés le plus élevé, des certificats de formation liés au poste, ainsi que les noms et adresses e-mail de 3 arbitres professionnels à Mme Aurée de Carbon par email à: adecarbon@carrhure.com au plus tard le 9 avril à 23H59 GMT. Veuillez indiquer dans l’objet de l'e-mail le titre «candidature pour le poste de« BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT _ DIRECTEUR, DÉPARTEMENT DE LA MISE EN VALEUR DES RESSOURCES EN EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT.   Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s pour un entretien.

UNE OPPORTUNITÉ EXCEPTIONNELLE DE DIRECTION DU DÉPARTEMENT DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT   L’organisation Créée en 1964, la Banque africaine d...

Closing Date: 9th of April
Cote d’Ivoire
Posted 3 years ago

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S WATER DEVELOPMENT AND SANITATION DEPARTMENT

  The Company Established in 1964, the African Development Bank is the premier pan-African development institution, promoting economic growth and social progress across the continent. There are 81 member states, including 54 in Africa (Regional Member Countries). The Bank’s development agenda is delivering the financial and technical support for transformative projects that will significantly reduce poverty through inclusive and sustainable economic growth. In order to sharply focus the objectives of the Ten Year Strategy (2013 – 2022) and ensure greater developmental impact, five major areas (High 5s), all of which will accelerate the Bank’s delivery for Africa, have been identified for scaling up, namely; energy, agro-business, industrialization, regional integration and improving the quality of life for the people of Africa. The Bank is seeking to build a management team that will lead the successful implementation of this vision.   The Vice Presidency for Agriculture, Human, and Social Development is a Sector Complex focusing on the delivery of the Bank’s Ten Year Strategy and leading on two of the High 5s priorities: “Feed Africa” and “Improve Quality of Life for the People of Africa”. The complex objectives are (i) to develop, policy and strategy; (ii) provide deep sector expertise to the Regions by gathering a pool of experienced individuals who can be consulted to provide sector expertise on complex transactions; (iii) develop new financing instruments; (iv) originate, deliver and manage the portfolio of programmes and projects in Regional Member countries; (v) the Vice-President will act as the spokesperson to represent the Bank with external stakeholders on aspects of “Feed Africa” and Improve Quality of Life for the People of Africa.   The Water Development and Sanitation Department is responsible for the coordination of the Bank’s water development and sanitation-related activities to enhance synergies and contribute to the achievement of all High 5s (Feed Africa, Industrialize Africa, Power, and Light up Africa, Integrate Africa, and Improve the Quality of Life for the People of Africa). The Department leads Bank support to Africa’s economic transformation through the identification and promotion of sustainable and integrated solutions across the water value chain and for sanitation. The Department also supports regional hubs in the development and promotion of new knowledge, approaches, and tools for green and inclusive water resources development and management, and for improved sanitation. In so doing, the Department leads the scaling-up of the Bank’s contribution to Africa’s efforts to attain water security and sanitation for sustainable socio-economic transformation.   The Position Reporting to the Vice President for Agriculture, Human, and Social Development, the Director for the Water Development and Sanitation Department is responsible for providing leadership and supervising the personnel and work programs of three Divisions: (i) Water Coordination and Partnerships (AHWS.1); (ii) Water Security and Sanitation, covering East and South Regions and Nigeria (AHWS.2) and; (iii) Water Security and Sanitation, covering West, Central, and North Regions (AHWS.3). The Director for the Water Development and Sanitation Department is also responsible for the African Water Facility (AWF). The main work objectives are to:
  1. Lead the development and review of the Bank’s policy and strategic work on water development and sanitation.
  2. Lead the identification, development, and implementation of operations in member countries, assuring their technical quality
  3. Strengthen Africa's scientific research and innovation capacity in the water sector; as well as develop and disseminate knowledge and provide technical guidance and expertise to various Bank units and complexes.
  4. Lead the Department’s contribution to the Bank’s resource mobilization efforts for pertinent sectors and initiatives by fostering strategic partnerships with multilateral and bilateral organizations and regional organizations for leveraging funding and knowledge.
  5. Develop and implement innovative financing mechanisms, as well as technical and managerial approaches to promote access to water, sanitation, and hygiene across regional member countries, including through public-private partnerships and improvement of the overall governance of the water sector.
  6. Host, coordinate and steer the various water development and sanitation improvement initiatives in the Bank and ensure their effectiveness and efficiency for impact.
  7. Lead the Bank’s Water Coordination Committee.
  Responsibilities: Directing and supervising the Department
  1. Lead and administer the strategic direction of the three Divisions as well as the initiatives hosted within the Department (Rural Water and Sanitation Initiative, RWSSI, and the African Water Facility); evaluate their performance, and promote and organize teamwork among the staff to achieve the objectives of the Department.
  2. Determine and manage the human and financial resource requirements of the Department; participate in the selection of staff, allocate and provide management support to the staff and facilitate their full performance in technical work; determine the staff's training and career development needs; approve their annual work programmes and performance evaluation, and resolve serious staff disputes/complaints.
  3. Lead and coordinate the work program of the Department, determining priorities, and allocating resources for the timely delivery of outputs; foster teamwork and communication among staff in the Department and across organizational boundaries; implement the work program of the Department; oversee the management of activities undertaken, and ensure that the key performance indicators set for the department are met.
  4. Oversee programmatic and administrative tasks necessary for the functioning of the Department, including preparation of budgets, reporting on the Department’s performance, evaluation of staff performance; recruit staff, taking due account of institutional values; and manage, guide, develop and train staff under his/her supervision.
  5. Participate in and/or chair meetings for the Departmental Management Team, the Water Coordination Committee, Donor and Partner meetings related to the initiatives and trust funds under the Water Development and Sanitation Department, and other meetings related to the work of the Department.
  6. Foster an environment that stimulates and rewards innovation, creativity, and accountability for results, and motivate staff to contribute to delivering significant developmental impacts.
Sector Policy and Strategy Development and Monitoring 
  1. Provide expertise and leadership in the development and review of Bank Group's policies, strategies, rules, regulations, norms, and standards especially related to water development and management, sanitation, and hygiene in support to the High 5s and in response to emerging trends and the needs of the Regional Member Countries.
  2. Advise on and promote the implementation of relevant sector policies and strategies within the Bank.
  3. Control the professional quality of reports and documents produced within the Department.
Business Development
  1. Develop, implement, and monitor the Water Development and Sanitation Department’s business plans, KPIs, budgets, and objectives.
  2. Identify opportunities and promote initiatives that enable the Water Development and Sanitation Department to increase its impact or to deliver innovative and differentiated services,
  3. Develop work programs in line with the sector strategy and the High 5 objectives and priorities,
  4. Develop a sound pipeline of sovereign and non-sovereign operations in the sector,
  5. Oversee the origination, delivery, and management of the portfolio of water supply sovereign and non-sovereign operations.
Sector Knowledge Development and Uptake, and Networking 
  1. Enhance knowledge management and provide technical guidance/advisory services and expertise to regional hubs and foster coherence of the Bank’s action in water development and management, and sanitation and hygiene.
  2. Supports the development and implementation of innovative financing mechanisms, as well as technical and managerial approaches to promote access to water and sanitation across regional member countries, including through public-private partnerships and improvement of the overall governance of the water sector. The Director will also facilitate the coordination function for water-related activities within the Bank.
  3. Provides advice to the Vice President and the President of the Bank on water development, sanitation, and hygiene matters and defends papers originating from the Department at the Board.
  4. Approves and advises on the establishment and functioning of various communities of practice – the pools of experienced individuals who can be consulted to provide technical guidance/ advisory services and expertise on complex transactions and operations to regional hubs.
  5. Promotes and contributes to the strengthening of Africa's scientific research and innovation capacity in the water sector.
  6. Develops and maintains cooperation and co-financing relations with other development agencies and organizations; Leads important and sensitive missions to the member countries and partner organizations and agencies; Represents the Bank Group in major international conferences and meetings especially on water development and management, and sanitation and hygiene.
  7. Provides advice and technical expertise to support the Vice President’s role as the Bank’s spokesperson to external audiences.
  8. Supports the execution of the Feed Africa Strategy to enhance the contribution of the water sector in food and nutritional security, Jobs for Youth in Africa strategy to enhance the contribution of the water sector to job creation for youth, and health and human development-related strategies
  9. Represents the Bank on Boards, Committees, and Panels of key global and regional water development and sanitation sector initiatives such as the World Water Council and the World Water Forum.
  10. Serves as Acting Vice President for the Agriculture, Human, and Social Development Complex when required.
  11. Performs other duties as assigned by the Vice President.
  Other important parameters for this position include: Position reports to the Vice President, Agriculture, Human and Social Development (AHVP) The position is located in Abidjan, Côte d’Ivoire. Language: Communicate and write effectively in French or English, with a good working knowledge of the other language.   Candidate Profile Under the overall supervision of the Vice President for Agriculture, Human, and Social Development, the Director for Water Development and Sanitation Department manages staff of the Department and plans, organizes, supervises, and directs the work to ensure efficient and effective Bank Group assistance.   Experience
  • Have a minimum of ten (10) years of extensive and progressive experience in internationally recognized financial or development institutions similar to the Bank; five (5) years of professional experience should be at a managerial level.
  • Experience in water or sanitation sector development and policy support in Africa is a plus.
  • Familiarity with the work of other multilateral and bilateral development finance institutions and the private sector is a plus
  • Having private sector experience will be an added advantage
  • Recognized as a thought leader externally for water development and management, and sanitation and hygiene
Skills
  • Knowledge of operational policies, rules, procedures, and practices of the Bank or comparable institution.
  • Knowledge of integrated water resources development; research and policy, particularly related to water, inequality, public health, social development, or related field.
  • Ability to analyze and evaluate critical matters pertaining to a broad spectrum of socioeconomic issues and provide policy advice.
  • Experience in planning, organizing, directing, and coordinating the activities of similar departments and supervising managers and department staff, organizing teams, and providing managerial support.
  • Experience in delivering high-quality operational products and services (sectoral analyses, research advice, sectoral studies, and evaluations) in support of the Bank's work.
Personal characteristics
  • Communicate and write effectively in French or English, with a good working knowledge of the other language.
  • Competence in the use of standard Microsoft Office Suite applications.
Education level
  • Hold at least a Master's degree in Water Resources Engineering, Sanitary Engineering; Economics, Social Sciences, or closely related disciplines.
  Applications from women and nationals of developing countries are strongly encouraged.   Applicants should send an up-to-date CV and a one-page cover letter, including copies of the highest diploma/degree, training certificates related to the position, and names and email addresses of 3 professional referees to Ms. Auree de Carbon by email at: adecarbon@carrhure.com  no later than April 9th 23:59 GMT. Please indicate in the 'Subject' of the email the title 'application for the post of ‘AFRICAN DEVELOPMENT BANK _ DIRECTOR, WATER DEVELOPMENT AND SANITATION DEPARTMENT.   Only shortlisted candidates will be contacted for an interview.

AN OUTSTANDING OPPORTUNITY TO LEAD THE AFRICAN DEVELOPMENT BANK’S WATER DEVELOPMENT AND SANITATION DEPARTMENT   The Company Established in 1964, the African Development Bank is the premier pan-...

Back To Top